Publicité

QUESTION D'ACTU

Improbable

Allaitement : cette femme produisait du lait... par sa vulve

Quelques jours après son accouchement, une Autrichienne de 29 ans a commencé à sécréter du lait via sa vulve. Explications. 

Allaitement : cette femme produisait du lait... par sa vulve golubovy/iStock

  • Publié 17.06.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Seins rouges, gonflés et douloureux, fatigue… l’allaitement est rarement une partie de plaisir. Toutefois, peu de femmes auront eu des complications comme celles rapportées dans le journal Obstetrics & Gynecology. Les médecins y décrivent le cas extrêmement rare d’une Autrichienne qui, quelques jours après après avoir accouché, s’est mise à produire du lait via sa vulve.

Tissus mammaires ectopiques

Cinq jours après l’accouchement de son deuxième enfant, où elle a dû être recousue au niveau des organes génitaux, une femme se rend à l’hôpital en raison de douleurs et de gonflements à la vulve. Elle "a remarqué des gonflements des deux côtés, à gauche et à droite, des grandes lèvres aux petites lèvres (...) La patiente a indiqué que trois jours après son accouchement, sa vulve produisait des sécrétions laiteuses blanches", racontent les médecins.

Après avoir suspecté un abcès, ces derniers ordonnent une échographie et découvrent alors que leur patiente a des tissus mammaires ectopiques. Les cellules ectopiques sont des cellules ou tissus qui se retrouvent dans des parties du corps où ils ne devraient pas. Dans le cas de la jeune Autrichienne, cette dernière présentait donc du tissu mammaire en lactation sur la vulve. "Le tissu mammaire extra-utérin libère un fluide blanc laiteux et provoque une douleur intense du côté droit", précisent les médecins.  

Un phénomène qui concerne 1 à 5% des femmes   

Leur patiente raconte avoir déjà eu une expérience similaire à la suite de son premier accouchement, mais les douleurs étaient ici bien pires. En effet, un des points de suture avait provoqué une galactostase, soit "l'arrêt de la circulation du lait dans les canaux galactophores ou les acini producteurs", explique le rapport. Pour traiter cela, les médecins lui retirent ses points de suture et lui prescrivent des antibiotiques. Deux semaines plus tard, les symptômes et les douleurs ont complètement disparu et la jeune femme a pu recommencer à allaiter normalement. Afin d’éviter qu’elle ne développe un cancer, les docteurs lui ont par ailleurs recommandé de se faire enlever le tissu mammaire ectopique.

Si ce phénomène est très rare, il n’est pas inconnu. Selon les auteurs du rapport, 1 à 5% des femmes sont nées avec du tissu mammaire ectopique, bien qu’on le retrouve le plus souvent sous l’aisselle et pas sur la vulve. Au fil du temps, comme ce fut le cas pour cette patiente, des canaux excréteurs se développent. On les découvre au moment d’une grossesse ou s’ils provoquent un cancer. Il arrive également qu’à cause de tissu mammaire ectopique, un téton ou une auréole soit placé "au mauvais endroit".

En 2014, une jeune femme de 27 ans avait fait la Une quand un troisième mamelon était apparu sur son flanc gauche au moment de sa première grossesse. Le plus souvent, les troisièmes seins sont présents dès la naissance, ce qui permet aux médecins de les retirer dès le plus jeune âge pour des raisons le plus souvent esthétiques via une exérèse chirurgicale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité