Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête UFC-Que Choisir

Les crèmes solaires bio pour enfants ne sont pas suffisamment efficaces

UFC-Que Choisir a établi un comparatif d’une vingtaine de références et surprise : ce sont les crèmes solaires labellisées "bio" qui s’avèrent les moins protectrices contre les rayons nocifs du soleil.

Les crèmes solaires bio pour enfants ne sont pas suffisamment efficaces Ridofranz/iStock

  • Publié 21.06.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est l’achat de l’été par excellence : la crème solaire. Mais comment bien choisir parmi les centaines de références présentes en pharmacie et dans les rayons des supermarchés, surtout lorsqu’il s’agit de la peau d’un tout-petit ? Faut-il privilégier les marques bio, censées être plus efficaces et donc meilleures pour la peau ?

Pas nécessairement, si l’on en croit UFC-Que Choisir. Dans son numéro de juin publié ce vendredi, l’association de consommateurs a testé une vingtaine de crèmes solaires pour bébés et enfants. Le résultat est plutôt surprenant.

Les crèmes bio, pas assez efficaces contre les UVA

À commencer par les mauvaises notes récoltées par les quatre marques revendiquant une composition issue de l’agriculture biologique. "Il y a des produits bio qui sont tout en bas de notre classement", explique à France Info Gaëlle Landry, spécialiste des produits cosmétiques chez UFC Que Choisir. C’est le cas des marques Alphanova, Bioregena, Eco Cosmetic et Acorelle, qui "ne sont pas assez efficaces en termes de protection UVA". En cause : leur compositions à base de filtres minéraux, moins efficaces pour protéger contre ces rayons responsables des taches pigmentaires, du vieillissement de la peau et des rides, et qui favorisent l’apparition de cancers cutanés. "Contrairement aux filtres minéraux, qui dévient seulement la lumière, les filtres chimiques absorbent les rayons du soleil en se substituant à la peau", ajoute Gaëlle Landry dans une interview accordée au Figaro.

Les crèmes labellisées bio ne sont pas les seules à être mal notées par l’association de consommateurs. Certaines, comme les crèmes Nivea, Daylong et Uriage contiennent des nanoparticules (du dioxyde de titane ou de l'oxyde de zinc), des perturbateurs endocriniens, du phénoxyéthanol ou encore des allergènes.

La crème Lidl en tête du classement

D’autres crèmes solaires en revanche, se démarquent par leur efficacité. C’est le cas de la crème Cien "Sun spray solaire enfant 50+" vendue 7 euros chez Lidl, et qui est aussi la moins chère. "La protection contre les UVB est largement supérieure à l’indice annoncé. Elle protège également bien contre les UVA et possède de bonnes qualités cosmétiques. Nous n’avons rien à redire sur sa composition", détaille UFC-Que Choisir. Suivent les crèmes des marques Vichy (Idéal soleil 50+ spray douceur enfants) et La Roche-Posay (50+ enfants Anthelios Dermo-Pediatrics), aussi bien notées mais plus chères : respectivement vendues à 16 et 16,50 euros.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité