Publicité

QUESTION D'ACTU

Conseils à suivre

Canicule : les médecins appellent à la plus grande vigilance

Une période de canicule exceptionnelle, avec des températures dépassant localement les 40°C, est attendue la semaine prochaine.

Canicule : les médecins appellent à la plus grande vigilance tommaso79/iStock

  • Publié 23.06.2019 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les experts météo sont formels : l’Hexagone doit s’attendre à partir de mardi prochain à un épisode de canicule. À l’exception de la Bretagne, toutes les régions seront touchées, et le thermomètre flirtera avec les 40°C dans le sud-est du pays, tandis que la barre des 35°C sera dépassée en Île-de-France.

Le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV) appelle à la plus grande vigilance en cette période de canicule annoncée. "En ville aussi, les UV sont nocifs et restent très dangereux pour la peau, notamment celle des plus jeunes. La baignade au soleil aux heures chaudes est dangereuse pour la peau, même si elle apporte un réconfort concernant les « coups de chaleur » et est bénéfique pour les risques de déshydratation. Elle expose aux UV et à ses conséquences en matière de brûlures, et, à long terme, au risque de cancers de la peau notamment pour les jeunes enfants", expliquent les professionnels. 

Les précautions élémentaires

Le SNDV tient à rappeler les précautions élémentaires à prendre :

 - éviter le soleil aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12h et 17h00 notamment) ;
 - porter des vêtements protecteurs
 - privilégier les couleurs sombres et les tissus à fibres serrées ;
- éviter les baignades en plein soleil, notamment dans les endroits publics qui posent, outre des problèmes de réverbération (+10% de réverbération sur l’eau), des questions d’hygiène élémentaire ; 
- mettre de la crème protectrice (indice 50 et +) en l’appliquant de manière régulière (une fois toutes les 2 heures minimum) sur les parties découvertes ne pouvant être protégées par le vêtement ;
- savoir que les parasols ou les endroits ombrés laissent toute de même passer 50% des UV ;
- s’hydrater régulièrement ;
- surveiller chaque jour l’indice UV (l’application SoleilRisk est disponible gratuitement sur IPhone et Androïd).

"ll ne s’agit évidemment pas d’empêcher les Français de profiter de ce temps magnifique mais simplement de les mettre en garde sur les comportements à risque. En ville, on peut avoir le sentiment d’être protégé des méfaits du soleil. Ce n’est absolument pas le cas", met en garde le SNDV.

Quels sont les risques de la canicule pour la santé ?

Certains individus sont plus fragiles face aux épisodes caniculaires : les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants en bas âge ou encore les personnes présentant certaines maladies ou prenant des médicaments.

Pour faire face aux fortes chaleurs et se maintenir à la bonne température, notre corps transpire beaucoup : nous perdons donc de l’eau. D’où la nécessité de s’hydrater régulièrement. En moyenne, on recommande 30 ml d'eau par kilo de poids corporel, soit 1 litre à 1,5 litres d’eau, auxquels s’ajoute l’eau des aliments comme les fruits et légumes (qui apportent en moyenne 1 litre d’eau par jour). À cela, il faut ajouter un demi-litre de plus par jour, pour chaque degré au-dessus de 38°C. Cela peut se faire par de l’eau riche en sodium, du bouillon salé, de la soupe de légumes ou des jus de fruits (qui apportent du potassium).

Quels sont les signes de déshydratation ?

Hormis la soif, les premiers signes de déshydratation sont discrets : agitation, yeux plus enfoncés, sensation de bouche sèche, fatigue… La déshydratation grave présente plus de symptômes : peau sèche et froide, qui manque de souplesse (un pli se forme et se maintient quand la peau est légèrement pincée entre deux doigts), maux de tête, vertiges, malaises, léthargie, augmentation du rythme cardiaque, faiblesse ou apathie, ou à l'inverse agitation. Chez les nourrissons, on observe aussi des gémissements, un bébé moins réactif, difficile à réveiller, des cernes sous les yeux, une respiration rapide.

En cas de déshydratation sévère, notamment chez une personne à risque, il est conseillé d’appeler rapidement les secours. En les attendant, vous pouvez allonger et dévêtir la personne, la rafraîchir à l’aide de linges humides et l’éventer. Il faut aussi compenser ses pertes en eau et en sel en lui donnant fréquemment et plus que d’habitude des boissons contenant assez de sucre et de sel (eau sucrée, bouillon de légumes…).

Attention aussi au coup de chaleur, ou hyperthermie. Il concerne particulièrement les personnes âgées dont le corps transpire peu et a donc du mal à se maintenir à 37°C. Par ailleurs, elles perçoivent moins bien la chaleur et leur sensation de soif est atténuée, même lorsqu’elles ont besoin de boire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité