Publicité

QUESTION D'ACTU

Tribune

Crise des opioïdes : les médecins français tirent la sonnette d'alarme

90 médecins médecins français appellent à agir contre la crise des opioïdes.

Crise des opioïdes : les médecins français tirent la sonnette d'alarme tab1962 / istock.

  • Publié 24.06.2019 à 10h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Face à la crise des opioïdes qui frappe de plein fouet les Etats-Unis, 90 médecins médecins français tirent la sonnette d’alarme dans une tribune publiée dans le JDD. "La France pourrait à son tour encourir le risque d'une crise sanitaire. Il est urgent d'agir", écrivent-ils. "Douze millions de Français utilisent des médicaments opiacés, sans être alertés sur leur potentiel addictif et sur les risques d'overdose".

4 décès par semaine

En 2017, l’antalgique opioïde le plus consommé en France était le tramadol, suivi de la codéine en association et de la poudre d’opium associée au paracétamol. Viennent ensuite la morphine, premier antalgique opioïde fort, l’oxycodone, à présent pratiquement autant consommé que la morphine, puis le fentanyl transdermique et transmuqueux à action rapide. Depuis 2006, la prescription d’opioïdes forts a augmenté d’environ 150% (l’oxycodone marque l’augmentation la plus importante).

Résultat : le nombre d’hospitalisations liées à la consommation d’antalgiques opioïdes obtenus sur prescription médicale a augmenté de 167% entre 2000 et 2017, passant de 15 à 40 hospitalisations pour un million d’habitants. Le nombre de décès liés à la consommation d’opioïdes a augmenté de 146%, entre 2000 et 2015, avec au moins 4 décès par semaine.

Un antidote à base de naloxone

"Il existe pourtant un antidote, à base de naloxone, que la personne concernée ou son entourage peuvent administrer 'facilement'. Mais il est réservé aux acteurs du soin en addictologie, sans diffusion ni information large aux différents acteurs de la santé", indiquent les spécialistes. Ils proposent trois mesures urgentes : étendre l'accès au naloxone, continuer de décloisonner le monde de l'addictologie et impulser une vaste campagne de prévention.

Plus de 70 000 Américains sont morts en 2017 par overdose d’opiacés, ce qui en fait l'une des causes principales de la diminution de l’espérance de vie depuis quelques années aux Etats-Unis.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité