Publicité

QUESTION D'ACTU

Hypertension artérielle

Canicule : la pollution de l'air augmente la tension artérielle

Les chercheurs ont étudié les associations entre une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant et le développement de l'hypertension.

Canicule : la pollution de l'air augmente la tension artérielle BrianAJackson / istock.

  • Publié 25.06.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La pollution de l’air, couplée à la vie en appartement, augmente le risque d’hypertension, donc de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et de diabète de type 2, d'après une nouvelle étude parue dans le Journal of Public Health.

Les chercheurs ont étudié les associations entre une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant et le développement de l'hypertension. Ces données ont été évaluées chez des personnes vivant soit dans des maisons, soit dans des immeubles de Kaunas, une petite ville de Lituanie.

Améliorer l'isolation acoustique

Leurs résultats indiquent que les niveaux de pollution atmosphérique supérieurs à la médiane sont associés à un risque plus élevé d’hypertension, mais seulement pour les personnes vivant dans des immeubles. "Cela nous permet d'affirmer que nous devons réglementer autant que possible l'espace de vie des personnes vivant dans les immeubles, améliorer l'isolation acoustique des appartements et promouvoir le développement des espaces verts" à proximité, indique l'auteur principal de l’étude, Agn Brazien.

Aujourd’hui, l’hypertension artérielle (HTA) touche 15 millions de personnes en France, soit près d’un adulte sur trois. Selon l'étude Esteban récemment publiée par Santé publique France, 36% des hommes adultes sont aujourd’hui hypertendus, contre 25% des femmes. 60% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent par ailleurs de cette pathologie ; des chiffres qui grimpent à 80% chez les plus de 80 ans.

L’hypertension artérielle constitue  un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires (insuffisance coronaire, AVC, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, anévrysme artériel, dissection aortique, arythmie, démence)… 

La tueuse silencieuse

Les professionnels l’appellent même la "tueuse silencieuse", complète le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue et présidente de la Fédération française de cardiologie, avant de poursuivre : "la maladie est le plus souvent silencieuse mais peut se manifester par un ensemble de symptômes non spécifiques : fatigue, maux de tête matinaux, vertiges, mouches dans les yeux, bourdonnements d’oreilles, palpitations, troubles de la concentration ou encore sensation de poitrine oppressée sont autant de signes de la maladie. 

Ce ne sont pas des symptômes spécifiques, mais ces signes, lorsqu’ils sont associés, doivent alerter et pousser à consulter son médecin traitant ou même son pharmacien, pour faire un test de dépistage. Or, la plupart des gens n’y font pas attention et n’imaginent pas que leurs symptômes soient liés à l’hypertension, ce qui explique que de nombreux hypertendus n’aient pas encore été diagnostiqués".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité