Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

Cigarette électronique : le point sur la consommation en France

Selon Santé Publique France, 32,8% des Français déclarent avoir expérimenté la cigarette électronique. 

Cigarette électronique : le point sur la consommation en France yehor / istock.

  • Publié 27.06.2019 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


En 2017, les vapoteurs français âgés de 18 à 75 ans ont quasiment tous une expérience avec le tabac, en tant que fumeurs actuels ou ex-fumeurs.

Le vapotage quotidien est stable

Selon Santé Publique France, 32,8% de la population déclarent avoir expérimenté la cigarette électronique, 3,8% vapotent occasionnellement et 2,7% le font quotidiennement. La prévalence du vapotage est en baisse par rapport à 2014 (5,9% des 15/75 ans) en raison d’une baisse du vapotage occasionnel alors que le vapotage quotidien est stable. En 2017, parmi les jeunes de 17 ans, près de la moitié ont expérimenté l’e-cigarette, comme en 2014, alors que le vapotage quotidien reste rare (1,9%).

Globalement, la part de fumeurs quotidiens a diminué (de 64,5% à 39,7%) chez les vapoteurs alors que celle des ex-fumeurs a augmenté (de 23,5% à 49,5%) entre 2014 et 2017.

Interdiction de vapoter dans les lieux publics

Le nombre d’anciens fumeurs quotidiens ayant arrêté de fumer depuis plus de six mois et qui pensent que vapoter les a aidés à arrêter de fumer est estimé à environ 700 000 personnes depuis l’arrivée de la e-cigarette sur le marché en France en 2010. La cigarette électronique est perçue comme aussi ou plus nocive que la cigarette ordinaire par la moitié de la population.

Toutes choses égales par ailleurs, les fumeurs quotidiens la pensent plus nocive que la cigarette ordinaire alors que les vapoteurs et les personnes socioéconomiquement plus favorisées sont plus nombreuses à la penser moins nocive. L’interdiction de vapoter dans les lieux où il n'est pas permis de fumer et celle de vendre des e-cigarettes aux mineurs de moins de 18 ans sont appréciées par respectivement 66,9% et 77,5% des Français.

San Francisco interdit la vente de cigarette électronique

La cigarette électronique est aujourd’hui validée par de nombreuses études comme un des moyens les plus efficaces pour arrêter de fumer du tabac. Néanmoins, elle favorise aussi, selon des recherches récentes, des maladies cardiaques, une respiration sifflante, les champignons dans la bouche, le passage au tabagisme chez les adolescents, le cancer du poumon et les infarctus.

Mardi 24 juin, la ville américaine de San Francisco a interdit la vente de cigarettes électroniques sur son territoire, par un vote à l’unanimité de son conseil municipal. La ville a voulu réagir face à la "hausse impressionnante" du vapotage chez les jeunes, qui a des "conséquences significatives sur la santé publique".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité