Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

Sida, maladie de Lyme et l'activité physique pendant une chimio

Des chercheurs parviennent à éliminer complètement le virus du VIH chez des souris, des parlementaires manifestent pour qu'une forme chronique de la maladie de Lyme soit reconnue et l’exercice physique améliore le moral des plus de 60 ans en chimiothérapie. Voici l'essentiel de l'actualité. 

Sida, maladie de Lyme et l'activité physique pendant une chimio MYKYTA DOLMATOV / ISTOCK

  • Publié 04.07.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Sida : des chercheurs parviennent à éliminer complètement le virus chez des souris

On peut aujourd'hui vivre longtemps avec le VIH. Mais aucune des thérapies utilisées ne débarrasse le corps du virus. Elles se limitent à prévenir le développement du Sida. Des travaux menés sur la souris et publiés dans Nature Communications relancent pourtant l'espoir de trouver un traitement permettant de guérir les porteurs du VIH. Cette avancée repose sur une séquence de deux traitements administrés conjointement. Le premier traitement est une forme de thérapie antirétrovirale à libération lente et à action prolongée (LASER). Le second implique l'élimination de l'ADN viral à l'aide d'un outil d'édition de gène appelé CRISPR-Cas9... Pour lire la suite, cliquez ici

Lyme : des parlementaires manifestent pour qu'une forme chronique de la maladie soit reconnue

Une trentaine de députés et sénateurs ont répondu à l'appel du mouvement Ensemble contre lyme et on manifesté à Paris mercredi au côté des 300 patients et proches venus pour l'occasion. Ensemble, ils protestent contre la non-reconnaissance d'une forme chronique de cette maladie et s'insurgent de la confusion qui règne autour des recommandations officielles de dépistage et de traitement. De même, ils réclament plus de moyens pour mener des recherches sur cette pathologie transmise par certaines tiques (toutes n'étant pas porteuses de la bactérie responsable de la maladie). Plus d'informations dans notre article

Cancer : l’exercice physique améliore le moral des plus de 60 ans en chimiothérapie

Il a déjà souvent été démontré que faire de l’exercice physique avait un impact positif sur l’humeur de jeunes patients atteints de cancer. Mais peu d’études se sont intéressées à son impact sur les patients âgés. Pourtant, la plupart des nouveaux diagnostics en cancérologie touchent des personnes âgées de 60 ans ou plus. Le cancer augmente le risque d'anxiété ou de subir des changements d’humeur, ce qui peut avoir un impact sur le bien-être social et émotionnel des patients. Les chercheurs se sont donc intéressés au programme Exercise for Cancer Patients (EXCAP) qui propose des exercices d’aérobic à faire à la maison, d’une intensité basse à moyenne. Les patients qui ont participé à l'étude ont reçu un kit contenant un podomètre, trois bandes d’exercices (normale, lourde et très lourde) et un manuel d’instruction. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité