Publicité

QUESTION D'ACTU

A l'encontre des idées reçues

Colite ulcéreuse : fumer n'aide en rien les malades

Alors que certaines personnes souffrant de colite ulcéreuse se mettent à fumer dans l'espoir de soulager leurs symptômes, le tabac n'a aucun impact positif sur cette maladie, assurent des chercheurs. 

Colite ulcéreuse : fumer n'aide en rien les malades dragana99/iStock

  • Publié 07.08.2019 à 16h40
  • |
  • |
  • |
  • |


La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire de l’intestin chronique se caractérisant par une ulcération fine de la muqueuse interne du gros intestin. L’inflammation débute dans la partie inférieure du côlon, juste au-dessus de l’anus, avant de progresser vers le haut. Le malade souffre de saignements rectaux observables dans les selles et de diarrhées accompagnées de crampes abdominales douloureuses.

Quand le corps lutte pour maintenir une fonction intestinale normale, une constipation très douloureuse peut également survenir. Mais la colite ulcéreuse étant une maladie systémique, elle peut toucher d’autres parties du corps et aussi entraîner de la fièvre, une inflammation oculaire ou des articulations, des ulcères buccaux ou des nodules sensibles et enflammés des tibias. Ainsi donc, les symptômes de cette maladie sont atrocement douloureux.

Les fumeurs étant moins susceptibles de développer cette maladie, certains malades se mettent à la cigarette dans l’espoir de soulager leur peine. C’est pourquoi, des chercheurs ont voulu déterminer "l’impact du tabagisme et de l'abandon subséquent du tabac sur les résultats cliniques" de la colite ulcéreuse. Résultat des courses : le tabac n’a aucun effet bénéfique sur cette maladie, selon leur étude parue dans le revue Alimentary Pharmacology & Therapeutics

"Il faut déconseiller aux patients atteints de colite ulcéreuse de fumer"

Les chercheurs ont suivi 6 754 patients souffrant d’un ulcère colique. Ils les ont séparés entre ceux qui n’avaient jamais fumé, ceux qui avaient déjà fumé et ceux qui fumaient encore selon le statut rapporté deux ans avant le diagnostic de la maladie. Puis, "nous avons comparé les taux d'utilisation globale des corticostéroïdes (médicaments utilisés pour traiter des affections inflammatoires, NLDR), les poussées nécessitant des corticostéroïdes, la dépendance aux corticostéroïdes, l'utilisation de thiopurine (les médicaments à base de thiopurine sont également utilisés pour soulager les maladies inflammatoires, NDLR), l'hospitalisation et la colectomie (opération chirurgicale qui correspond à l'ablation du côlon, NDR) entre ces groupes", expliquent les chercheurs.

Résultats : sur les 6 754 patients diagnostiqués avec une colite ulcéreuse pendant la période de l’étude, les fumeurs avaient le même risque de développer des éruptions nécessitant des corticostéroïdes. Ils présentaient la même dépendance à ces médicaments et avaient des taux similaires d’hospitalisation et de colostomie comparativement aux non-fumeurs.

Aussi, l’abandon du tabac n’ayant pas empiré la maladie, les risques associés au tabagisme l’emportent sur les avantages. "Nous n'avons trouvé aucun avantage à fumer dans la colite ulcéreuse. Nous espérons que notre étude donnera aux personnes atteintes de colite ulcéreuse la confiance nécessaire pour éviter de fumer et ainsi améliorer leur santé en général", explique l'auteur principal du papier, Jonathan Blackwell, BMBS, du St. George's Healthcare NHS Trust et de la St. George's University, à Londres, rappelant qu’il s’agit de la plus large étude jamais réalisée sur le sujet. "Il faut déconseiller aux patients atteints de colite ulcéreuse de fumer", martèlent donc les chercheurs.

Le tabac est à l’origine de 16 cancers

La fumée inhalée d’une cigarette contenant plus de 4000 composés chimiques, dont plus de 50 cancérigènes, les effets néfastes du tabagisme sont innombrables. Rappelons tout d’abord que le tabac, en raison de la nicotine qu’il contient, est une drogue. Il a une emprise physique sur le fumeur, le soulageant des symptômes de sevrage qu’il a lui-même mis en place, mais également psychologique. En effet, chaque fois qu’un fumeur prend une cigarette, il associe inconsciemment le bien-être que lui apporte cette bouffée à ce qu’il vit à cet instant, peu importe la situation.

Quant à l’impact négatif sur la santé, il est colossal. Le tabagisme est à l’origine de 16 cancers (surtout celui du poumon) soit le tiers de tous les cas de cancer. il cause 21 maladies chroniques, dont l’asthme, le diabète et la dysfonction érectile, pour ne citer que les plus connues. Les fumeurs ont également plus de risques de développer ou d’aggraver des problèmes psychologiques comme l’anxiété, la dépression ou la nervosité. Enfin, le tabac fait également vieillir la peau prématurément et, en plus de diminuer la qualité de vie (troubles du sommeil, efforts physiques difficiles), il réduit l’espérance de vie de dix ans.

En France, pays de la cigarette par excellence, on compte 11,5 millions de fumeurs quotidiens. Chaque année, le tabagisme est considéré comme responsable de plus de 78 000 décès prématurés dans l’Hexagone et la moitié des victimes du tabac meurent entre 35 et 69 ans. Malgré ces chiffres affolants, plus de 44 milliards de cigarettes sont vendues dans le pays chaque année et l’Etat touche environ 10,5 milliards d’euros de taxes équivalent au coût social du tabac supporté par la collectivité.

Mais tout n’est peut-être perdu puisque, d’après le site de Nicorette, société ayant pour but d’aider les gens à arrêter de fumer, 750 000 personnes abandonnent cette habitude toxique pendant au moins un an chaque année en France. Soit plus de 2 000 personnes par jour. Un record en la matière aurait même été établi ces dernières années puisque, d’après le dernier Baromètre santé publiée fin mai, la France a aujourd’hui perdu 1,6 millions de fumeurs en à peine deux ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité