Publicité

QUESTION D'ACTU

Lutte contre le cancer

Cancer du sein : des champs électromagnétiques pour bloquer le déplacement des cellules cancéreuses

Des chercheurs de l’université de l’Ohio ont conçu un outil capable de ralentir, voire d’empêcher la migration des cellules cancéreuses dans l’organisme. 

Cancer du sein : des champs électromagnétiques pour bloquer le déplacement des cellules cancéreuses CIPhotos/ISTOCK

  • Publié 19.08.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La technologie a un rôle important à jouer dans le traitement de certaines maladies, dont le cancer. Des chercheurs américains montrent que les énergies électromagnétiques permettent de bloquer la formation de métastases. Ils publient les résultats de leurs travaux dans la revue Communications Biology.

Des cellules capables de se déplacer dans l’organisme 

Certains cancers peuvent devenir métastatiques, ce qui signifie que des cellules se sont séparées de la tumeur initiale puis ont circulé dans l’organisme. Lorsqu’elles sont nombreuses au même endroit, elle se multiplient et forment une nouvelle tumeur.

"Cette capacité des cellules, à se multiplier à travers le corps, est ce qui rend le cancer si dévastateur", souligne l’auteur principal de cette recherche, Jonathan Song. Les cellules cancéreuses sont capables de migrer loin dans l’organisme. "Il semble qu’en les traitant grâce à certains champs électromagnétiques, on modifie leur capacité de propagation", ajoute-t-il. 

Une méthode efficace pour les cancers du sein triple négatif 

L’équipe de scientifiques a mis au point un outil pour suivre le déplacement des cellules cancéreuses dans un cancer du sein : les bobines de Helmholtz. Il leur a également permis d’envoyer de l’énergie électromagnétique aux cellules. L’expérience a été réussie : elles n’étaient plus capables de former des extensions longues et fines aux extrémités, ce qui leur permet d’ordinaire de se multiplier. La méthode était particulièrement efficace pour les cellules cancéreuses associées à un cancer du sein triple négatif, qui est pourtant parmi les plus difficiles à soigner.

Cette étude a été menée sur des cellules en laboratoire, mais les essais devraient être bientôt poursuivis sur des animaux avant d’être un jour réalisés avec des humains. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité