Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Adénome colorectal : une heure d'exercice par jour toute la vie réduit le risque

Une réduction de 39% du risque d'adénome colorectal, précurseur du cancer colorectal, a été observée chez des personnes pratiquant un exercice physique une heure par jour dés l'adolescence.

Adénome colorectal : une heure d'exercice par jour toute la vie réduit le risque Ivanka Brnjakovic/iStock

  • Publié 20.08.2019 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les bienfaits sont cumulatifs: une heure d'exercice physique par jour à partir de l'adolescence et tout au long de la vie réduirait de 39% le risque d'adénome colorectal - polypes susceptibles d'évoluer vers le cancer colorectal. C'est la principale conclusion d'une étude épidémiologique publiée dans le British Journal of Cancer et menée par des chercheurs de la faculté de médecine de Sao Paulo au Brésil et de Harvard aux Etats-Unis.

"Les liens entre l'activité physique, les adénomes et le cancer colorectal sont bien compris mais il s'agit de la première étude démontrant les effets cumulatifs de l'activité physique à partir de l'adolescence", explique Leandro Rezende, chercheur brésilien et auteur de l'étude.

L'activité physique, selon les résultats de cette étude, réduirait le risque de carcinogenèse en diminuant les taux de graisse corporelle, d'inflammation et d'insuline.

L'activité physique, priorité de santé publique

Pour les chercheurs, cette étude confirme l'importance des politiques visant à encourager l'activité physique en tant que priorité de santé publique.

"Le cancer colorectal est l'un des types de cancer les plus courants et la science montre que l'activité physique est à elle seule un facteur clé pour réduire le risque d'adénome. Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'un adénome n'est pas un cancer. En d'autres termes, nous avons montré que l'activité physique aidait à prévenir la maladie car elle réduisait le risque de développer un précurseur", précisent les auteurs de l'étude.

Le comportement sédentaire à l'adolescence a été pour eux une préoccupation majeure, en particulier en ce qui concerne le cancer colorectal: "Bien que dans la plupart des cas la maladie apparaisse après l'âge de 60 ans, le nombre de patients de moins de 50 ans est en augmentation. Nous ne savons pas si cela est dû au fait que davantage de personnes sont diagnostiquées ou subissent une coloscopie ou si une exposition précoce à des facteurs de risque tels que le mode de vie sédentaire peut être à l'origine de l'incidence précoce de l'adénome ou du cancer colorectal".

28 500 femmes âgées de 25 à 42 ans

L'étude a consisté en une analyse des données de 28 500 femmes résidant aux Etat-Unis et âgées de 25 à 42 ans incluse dans un travail sur la santé des infirmières et infirmiers, l'une des plus grandes recherches sur les facteurs de risque des principales maladies chroniques jamais menée.

Ce questionnaire était le premier à inclure des éléments relatifs à l'activité physique, au régime alimentaire et à l'obésité pendant l'adolescence, c'est à dire entre 12 et 22 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité