Publicité

QUESTION D'ACTU

Controverse

L'étude qui sème le doute sur les bienfaits de l'eau au fluor

De belles dents mais un QI très faible ... ? Voilà le fluor présent dans l'eau du robinet dans les pays d'Amérique du Nord accusé par une étude d'être dangereux pour le cerveau des bébés. De nombreux experts contestent cette théorie.

L'étude qui sème le doute sur les bienfaits de l'eau au fluor Lolkaphoto/iStock

  • Publié 21.08.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


"Nous nous sommes rendus compte qu'il y avait un problème de dangerosité du fluorure, en particulier pour les femmes enceintes et les jeunes enfants", affirme Christine Till, une scientifique canadienne auteur principal d'une étude publiée le 19 août dans Jama Pediatrics. Selon ces travaux, une augmentation de 1 milligramme par litre de la concentration de fluor dans l'urine de la femme enceinte serait associée à une baisse de 4,5 points du quotient intellectuel (QI) chez les garçons de 3 ou 4 ans ... mais pas chez les filles !

En considérant la prise quotidienne de fluor par la mère et non plus seulement la quantité de fluor dans les urines, les chercheurs ont constaté qu'une augmentation de 1 milligramme de cet apport était associée à une baisse de 3,7 points de QI, cette fois autant pour les garçons que pour les filles.

La prévention des caries dentaires

L'étude souligne que l'eau fluorée est distribuée à 66% de la population américaine, 38% des résidents canadiens mais seulement 3% des habitants des pays d'Europe. Depuis les années 1950, cet ajout de fluorure dans l'eau du robinet est censé prévenir les caries dentaires. Cette pratique est même considérée aux Etats-Unis comme l'un des dix grands succès du XXème siècle en matière de santé publique puisqu'elle aurait permis une diminution très importante du nombre de caries dentaires.

De nombreux experts contestent les conclusions de l'étude publiée par Jama Pediatrics qui l'a d'ailleurs accompagnée d'une note précisant que la décision de publication "n'avait pas été facile à prendre". Une controverse qui repose d'abord sur le fait que les concentrations élevées de fluor que cette étude présente comme toxiques pour le cerveau sont très éloignées des concentrations constatées dans l'eau fluorée du robinet qui sont, elles, considérées comme sans danger.

Des conclusions critiquées

Mais surtout, les experts -des spécialistes de la statistique mais aussi de la toxicologie et des neurosciences- critiquent la validité des conclusions d'une étude qui n'a porté que sur 601 paires mère-enfant dans six villes canadiennes, échantillon dont 41% seulement vivent dans des collectivités alimentées en eau du robinet fluorée. "Je pense que les conclusions sont plutôt faibles et limites, elles pourraient être intéressantes dans le cadre d'un ensemble plus large d'études sur cette question mais à elles seules, elles ne devraient pas faire beaucoup avancer le débat sur la dangerosité du fluor", a ainsi déclaré Stuart Ritchie, un psychologue du King's College de Londres cité par le quotidien "Ouest-France".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité