Publicité

QUESTION D'ACTU

Douleur

Infarctus : les femmes ont les mêmes signes que les hommes

Les femmes auraient les mêmes symptômes que les hommes en cas d’infarctus du myocarde, mais elles sont moins souvent diagnostiquées. 

Infarctus : les femmes ont les mêmes signes que les hommes Tharakorn/istock

  • Publié 21.08.2019 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La forme "féminine" de l'infarctus du myocarde n’existerait pas selon certain chercheurs, tout au moins pour les accidents à une laque d'athérome dans les artères coronaires.

Des chercheurs écossais montrent dans une nouvelle étude que les femmes ressentent les mêmes symptômes que les hommes, remettant en cause des croyances anciennes selon lesquelles ces syptômes seraient différents selon le sexe. Leurs résultats ont été publiés dans le Journal of American Heart Association.

Une majorité de douleurs à la poitrine et au bras gauche 

Des chercheurs de l’université d’Edimbourg ont mené des mesures de troponine chez des patients dans un service d’urgence. Il s'agit d'un marqueur assez spécifique de l'infarctus. Entre le 1er juin 2013 et le 3 mars 2017, 1941 tests ont été réalisés et 274 personnes ont été diagnostiquées pour un infarctus du myocarde. 93% d’entre eux, tous sexes confondus, ont signalé des douleurs à la poitrine.

La majorité des participants a également déclaré ressentir des douleurs au bras gauche dont 48% d’hommes et 49% de femmes. Certains symptômes étaient plus fréquents chez les hommes comme les douleurs au dos, des sensations de brûlure ou des douleurs épigastriques.

Lutter contre les idées reçues 

La British Heart Foundation, qui a financé l’étude, insiste sur l’importance de ces résultats : mieux rechercher les symptômes permet de mieux prendre en charge les crises cardiaques. De précédentes études avaient montré que les femmes avaient 50% de risques en plus de recevoir le mauvais diagnostic en cas d'infarctus du myocarde. "Les infarctus du myocarde sont souvent perçues comme un problème masculin, explique Jeremy Pearson, directeur médical associé au sein de la British Heart Foundation, mais plus de femmes meurent d’une maladie coronarienne que d’un cancer du sein au Royaume-Uni. Nous avons besoin de changer cette dangereuse idée fausse qui provoque des souffrances inutiles et des pertes humaines."

D'après une étude australienne, les femmes auraient deux fois plus de risque de décéder d'une crise cardiaque en comparaison aux hommes. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité