Publicité

QUESTION D'ACTU

Qualité de vie

Longévité : quels sont les secrets des "zones bleues" où l'on vit plus vieux?

Cinq régions du monde sont réputées pour la longévité de leurs habitants. Leur mode de vie et leur alimentation en sont les causes principales. 

Longévité : quels sont les secrets des \ Rawpixel/ISTOCK

  • Publié 22.08.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des zones du monde où l’on vit très vieux et avec peu, voire pas, de maladies ? Ces coins de paradis, appelés zones bleues, sont situés sur les cinq continents : la région de Barbagia en Sardaigne, l’archipel d’Okinawa au Japon, la péninsule de Nicoya au Costa Rica, l’île d’Ikaria en Grèce et Loma Linda en Californie. Tous leurs habitants ont des points communs dans leur mode de vie, qui semblent participer à leur longévité exceptionnelle. 

Des records de longévité 

À Okinawa, il y a trois fois plus de centenaires qu’en France. L’espérance de vie y est la plus élevée au monde : 86 ans pour les femmes et 78 ans pour les hommes. Sur l’île d’Ikaria, un habitant sur trois a plus de 90 ans, dans la région de de Barbagia, une personne sur cinq dépasse cet âge. Au Costa Rica, la péninsule de Nicoya compte 13% de nonagénaires et 5% de centenaires. En plus d'une longévité exceptionnelle, ces zones sont aussi caractérisées par la faible incidence des cancers et des maladies chroniques. 

Une alimentation saine 

Dans ces différentes régions du monde, les régimes alimentaires des habitants ont des similitudes. On mange généralement peu de viande et dans de petites portions, entre 85 et 100 grammes. En Sardaigne, le mode de vie traditionnel consiste à ne manger de la viande qu’une seule fois dans la semaine. Dans les zones bleues, les légumes ont une grande importance : tout le monde en consomme et dans des quantités importantes. Ils sont souvent cultivés à la maison, dans un potager personnel. Les habitants d’Okinawa suivent le principe confucéen "hara hachi bu" qui consiste à se restreindre lors des repas pour ne jamais dépasser 80% de satiété.

De l’activité physique jusqu’au lien social  

L’activité physique a aussi un rôle dans cette longévité exceptionnelle : tous ces nonagénaires et centenaires sont actifs physiquement. Cela ne passe pas forcément par une activité sportive mais plutôt par un mode de vie dynamique. Aucun d’entre eux n’abuse de l’alcool ou du tabac, et ils sont épargnés par la pollution. Leur façon de vivre semble aussi être liée à leur longévité : dans ces différentes régions du monde, le lien social est important et les personnes âgées vivent au sein de leur famille et pas dans des établissements spécialisés. Cela les épargne également du stress. D'après Pascal Douek, auteur de Les nouvelles clés de la longévité, notre longévité est liée à 75% à notre style de vie et notre environnement.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité