Publicité

QUESTION D'ACTU

Une piste prometteuse

Cancer du cerveau de l’enfant : affamer les cellules pour soigner la maladie

Le gliome infiltrant du tronc cérébral est une maladie grave et fatale dans la grande majorité des cas. Les chercheurs ont découvert cette nouvelle piste thérapeutique en s'intéressant à la mutation génétique à l'origine de la tumeur.

Cancer du cerveau de l’enfant : affamer les cellules pour soigner la maladie gorodenkoff/ISTOCKb

  • Publié 23.08.2019 à 14h15
  • |
  • |
  • |
  • |


300 enfants par an seraient touchés par le gliome infiltrant du tronc cérébral aux Etats-Unis. La maladie, rare et particulièrement violente, touche principalement des enfants de moins de 10 ans. Dans la plupart des cas, l’espérance de vie des patients est inférieure à un an une fois le diagnostic posé. Des chercheurs du Transnational Genomics Research Institute ont trouvé une manière de bloquer le développement de la maladie. Ils ont publié leurs résultats dans Nature communications. 

L’échec des recherches précédentes 

Le gliome infiltrant du tronc cérébral, aussi appelé gliome pontique intrinsèque diffus, est du à la mutation génétique PPM1D. Des recherches précédentes ont tenté de trouver une manière d’agir directement sur le gène modifié, mais aucune n’a réussi à empêcher le développement de la tumeur. 

Affamer les cellules cancéreuses

Les chercheurs du Transnational Genomics Research Institute ont découvert qu’il est possible de bloquer l’alimentation des cellules cancéreuses pour agir contre le gliome. Ils sont partis du constat que la mutation génétique bloque un autre gène, le NAPRT. Lorsque ce dernier est inactif, la production du métabolite NAD, essentiel à la vie cellulaire, est également interrompue. Pour survivre, les cellules cancéreuses utilisent la protéine NAMPT, qui est elle aussi capable de fabriquer le métabolite NAD. Les chercheurs veulent développer un médicament pour bloquer le fonctionnement de NAMPT afin d’empêcher les cellules cancéreuses d’avoir accès au métabolite NAD, ce qui revient plus simplement à les affamer jusqu’à ce qu’elles finissent par mourir. D'après les auteurs, ces résultats pourraient être valables pour d'autres types de cancer provoqués par des mutations génétiques identiques comme le cancer du sein par exemple. 

Concernant le gliome infiltrant du tronc cérébral, les chercheurs comptent poursuivre leurs travaux jusqu’à l’organisation d’études cliniques. Charles Brenner, l’un des auteurs de cette recherche, espère pouvoir "redonner de l’espoir aux familles qui subissent ce diagnostic si difficile". 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité