Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies respiratoires

Asthme : les maladies allergiques augmentent le risque

Souffrir d'une maladie allergique entraînerait un risque élevé d'asthme, en particulier chez les adultes. C'est ce que révèle une étude finlandaise.

Asthme : les maladies allergiques augmentent le risque Bobex-73/iStock

  • Publié 06.09.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'asthme est l'une des maladies chroniques les plus courantes dans les pays occidentaux. Il était déjà établi que l'allergie était un facteur de risque dans l'asthme pour les enfants, mais son importance dans l'asthme des adultes n'était pas précisée.

C'est ce que vient de faire une étude publiée dans le journal Allergy qui montre que les maladies allergiques augmentent le risque d'asthme chez l'adulte, en particulier pour les personnes nées après 1940.

Des sujets entre 31 et 71 ans

L'étude a porté sur 1 205 asthmatiques récemment diagnostiqués et 2 050 témoins appariés. Les sujets avaient entre 31 et 71 ans et ils ont été questionnés sur l'apparition de rhinites et de conjonctivites allergiques ainsi que des dermatites optiques. Résultat, les personnes asthmatiques présentaient significativement plus de symptômes d'allergies que celles du groupe témoin.

Le nombre de maladies allergiques a pu ainsi être considéré comme un facteur de risque indépendant d'asthme apparaissant à l'âge adulte. Une maladie allergique peut doubler le risque et deux ou trois maladies allergiques ont, de manière correspondante, triplé et quadruplé le risque d'asthme.

Un risque multiplié par 3,5 chez les moins de 50 ans

Avec une maladie allergique, le risque est multiplié par 3,5 chez les moins de 50 ans, par 2,4 chez les plus de 50 ans et par 1,7 chez les plus de 62 ans.

"Le lien entre les maladies allergiques et l'asthme s'est renforcé -environ un Finlandais sur dix souffre d'asthme- dans notre population après 1940, la cause de ce phénomène pouvant être la diminution radicale de la diversité microbienne dans notre environnement", souligne Sanna Toppila-Salmi, auteure de l'étude, qui rappelle par ailleurs que "selon une autre étude finlandaise récente, l'asthme chez l'adulte est plus probable chez les femmes et les antécédents familiaux constituent un facteur de risque majeur".

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/668-Asthme-traiter-la-crise-et-prevenir-l-aggravation-de-l-inflammation

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité