Publicité

QUESTION D'ACTU

Quand les maladies sont liées...

Démence : traiter l’hypertension artérielle permettrait de ralentir le déclin cognitif

Lors d’une étude observationnelle, des chercheurs ont constaté que les personnes qui soignent leur hypertension voient leurs fonctions cognitives décliner plus lentement, en comparaison aux personnes atteintes qui ne prennent pas d’anti-hypertenseurs.

Démence : traiter l’hypertension artérielle permettrait de ralentir le déclin cognitif digicomphoto/istock

  • Publié 09.09.2019 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La santé de nos vaisseaux sanguins est étroitement liée à la santé de nos cerveaux. Des chercheurs ont constaté précédemment que l’hypertension artérielle peut accélérer le déclin cognitif. Lors d’un congrès de l’American Heart Association, une équipe de recherche a montré que soigner une pression artérielle trop élevée permet de ralentir le déclin des fonctions cognitives. 

Une étude réalisée grâce aux données de plus de 11 000 adultes

Les chercheurs de l’école de santé publique Mailman de l’université de Colombia ont récolté les données d’environ 11 000 adultes, collectées entre 2011 et 2015 en Chine. Dans cette étude, une pression artérielle systolique, mesurée lors de la contraction du cœur, supérieure ou égale à 140 mmHg (pour millimètres de mercure) et une pression artérielle diastolique, mesurée lors de la relaxation du cœur, supérieure ou égale à 90 mHg étaient les deux critères définissant l’hypertension artérielle. Les chercheurs ont utilisé les réponses fournies par les participants lors de la récolte des données notamment sur leur mode de vie, la prise de médicament antihypertenseurs ainsi que leurs résultats à des tests de mémoire. 

Les participants âgés de plus de 55 ans et atteints d’hypertension artérielle non-soignée avaient un déclin cognitif plus rapide en comparaison aux personnes se soignant et à celles non hypertendues. À l’inverse, le niveau de déclin cognitif était équivalent entre les hypertendus traités et ceux non-atteints. Cette étude est uniquement observationnelle, les chercheurs n’ont pas analysé le rôle exact des médicaments anti-hypertenseurs dans le ralentissement du déclin cognitif. 

Une maladie silencieuse 

"Ces découvertes sont importantes, insiste L.H. Lumey, auteur principal de la recherche, car l’hypertension artérielle et le déclin cognitif sont les deux principales maladies associées au vieillissement, et les gens vivent de plus en plus longtemps à travers le monde." S’il est difficile d’estimer combien de personnes souffrent de déclin cognitif, on sait qu’entre 10 et 14 millions de personnes sont atteintes d’hypertension artérielle en France. Seulement 7,6 millions suivraient un traitement. 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/16-Hypertension-arterielle-une-sur-pression-qui-abime-les-arteres

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité