Publicité

QUESTION D'ACTU

Adolescence

Pédiatrie : à partir de quand un enfant devient adulte ?

Quand l’enfance se termine-t-elle ? C’est une question que les médecins et les chercheurs du monde entier se posent lorsqu’ils doivent établir des seuils d’âge pour les services de pédiatrie.

Pédiatrie : à partir de quand un enfant devient adulte ? Rawpixel / istock

  • Publié 20.09.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En médecine, il est important d’adapter les services en fonction de l’âge des patients pour les soigner au mieux. C’est pour cela qu’il existe des services de pédiatrie dans les hôpitaux. Généralement, on pense qu’ils sont exclusivement réservés aux jeunes enfants. Mais en réalité, les adolescents y sont également soignés.

Susan Sawyer, spécialiste en santé des adolescents au Murdoch Children’s Research Institute à l’Université de Melbourne (Australie), rappelle que des études avaient démontré que les systèmes de santé mondiaux ne répondaient pas au besoin des adolescents. "Pourtant, les pédiatres sont bien placés pour dispenser aux adolescents des soins adaptés à leur âge, surtout s’ils sont formés à cette médecine".

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit les adolescents comme étant âgés entre 10 et 19 ans. Mais les hôpitaux se basent-ils sur cette échelle pour choisir les patients traités en pédiatrie ? C’est à cette question que le professeur Susan Sawyer et son équipe ont voulu répondre. Pour cela, ils ont créé une enquête en ligne à laquelle 1 372 pédiatres de 115 pays ont répondu. Les résultats de l’étude sont publiés dans la revue The Lancet Child and Adolescent Health.

Beaucoup d’ados dans les services de pédiatrie

Les chercheurs ont constaté qu’il existait des différences frappantes selon les pays, surtout concernant l’âge supérieur, c’est-à-dire l’âge maximale des patients en service de pédiatrie. "Les Etats-Unis avaient l’âge limite le plus grand, avec 19,5 ans en moyenne". À l’inverse, l’Afrique du sud avait le plus faible, avec 11,5 ans. Mais il semble que les services de pédiatrie n’acceptent aucun adolescent. De plus, malgré des systèmes de santé similaires, l’âge moyen des patients en soins pédiatriques était de 17,8 en Australie et 15,6 en Nouvelle-Zélande. "La moyenne mondiale est de 17,4 ans", déclare le professeur Sawyer. "Cette moyenne a augmenté au cours des 20 dernières années, rapidement d’ailleurs dans certains pays." En France, il n'existe pas de définition précise de l'âge maximum des patients en pédiatrie. En général les médecins considèrent que l'âge de 18 ans est une limite raisonnable.

"La discipline de la pédiatrie a toujours été axée sur les très jeunes enfants, négligeant en grand partie les adolescents. Mais les maladies chez les enfants et les ados sont en train de changer. Les interventions de santé publique et les progrès de la médecine ont entrainé une chute spectaculaire du taux de mortalité des jeunes enfants".

Les jeunes sont dans un entre-deux médical

Du coté des adolescents, l’OMS estime que plus d’un million d’entre eux meurent chaque année. "Les adolescents font face à des problèmes de santé liés à l’enfance et à l’âge adulte, notamment des maladies chroniques comme le diabète et l’asthme, des troubles mentaux, de l’anémie, des niveaux élevés d’obésité, des maladies diarrhéiques et bronchiques, des abus de drogues et d’alcool, des maladies sexuellement transmissibles et des traumatismes routiers." Autrement dit, les adolescents sont comme dans un entre-deux, exposés aux pathologies enfantines, comme aux problèmes liés aux adultes.

Pour autant, selon certains médecins, la place des ados est bien en pédiatrie. "Pour répondre aux besoins des jeunes en matière de santé, une main-d’oeuvre diversifiée est nécessaire, notamment des pédiatres, des médecins de famille, des infirmières et infirmiers, ainsi que des agents de santé communautaires et scolaires, tous formés à la santé des adolescents", estime ainsi le professeur Jonathan Klein, co-auteur de l’étude. L’année dernière, une étude démontrait d’ailleurs que les adolescents et les jeunes adultes atteints d’une leucémie aigüe lymphoblastique étaient mieux soignés en service de pédiatrie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité