Publicité

QUESTION D'ACTU

Sida

VIH : un nouveau traitement prometteur pour soigner les maladies du foie

Parmi les personnes séropositives, certaines souffrent de maladie du foie. Jusqu’ici aucun traitement ne permettait de les soigner. Des chercheurs ont découvert les effets bénéfiques de la tésamoréline. Chez plus de trois patients sur dix, elle permet de retrouver un foie sain.  

VIH : un nouveau traitement prometteur pour soigner les maladies du foie Motortion/istock

  • Publié 12.10.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


12,7 milliards d’euros ont été réunis à Lyon, jeudi 10 octobre, pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour 2020-2022. La somme représente 14 millards de dollars, soit l’objectif visé au départ. Plus tôt dans la journée, et alors que des fonds manquaient encore, Emmanuel Macron a déclaré : "je ne laisserai personne sortir de cette salle tant qu’on n’a pas atteint les 14 milliards", puis nommé les mauvais élèves dont il jugeait les efforts insuffisants, dont la Norvège, le Japon et l’Arabie Saoudite. L’argent récolté doit permettre de financer des traitements pour les personnes malades et contribuer à la lutte pour l’éradication de ces trois maladies. Chaque année, la science fait des progrès dans la connaissance du sida et dans la recherche sur les manières de le soigner. 

Vendredi 11 octobre, des chercheurs américains ont publié les résultats d'une étude prometteuse dans The Lancet HIV. Le National Institute of Allergy and Infectious Disases prouve l’efficacité d’un médicament pour soigner les maladies du foie chez les patients atteints du VIH. 

25% des personnes séropositives souffrent de maladie du foie

La tésamoréline est une hormone, administrée sous forme d’injections aux patients. Elle est déjà utilisée pour soigner des complications liées au sida. Dans cette recherche, les scientifiques ont analysé ses effets sur la stéatose hépatique non-alcoolique. Cette maladie touche environ un quart des personnes séropositives, mais aucun traitement ne permet de la soigner. À terme, elle peut évoluer en cancer du foie.

Un foie sain au bout de douze mois 

L’étude a duré un an, pendant lequel les participants ont reçu des injections quotidiennes, soit d’un placebo soit de tésamoréline. Tous étaient séropositifs et souffraient de troubles du foie : fibrose ou stéatose hépatique non-alcoolique. Ceux qui ont reçu l’hormone avaient un foie en meilleure santé au bout d’un an. Le critère retenu par les chercheurs était le taux de graisses contenue dans le foie, en sachant que pour un individu sain, il est inférieur à 5%. 35% des personnes soignées avec le nouveau traitement ont atteint ce seuil, contre seulement 4% de ceux qui prenaient le placebo.

D’autres marqueurs sanguins associés à l’inflammation du foie ont baissé chez les individus soignés avec la tésamoréline. "D’autres recherches devraient nous informer sur les possibles bénéfices à long terme de cette technique et permettre de développer des formules qui pourraient aider toutes les personnes atteintes de maladie du foie, quelque soit leur état sérologique", concluent les chercheurs. 

En 2018, 770 000 personnes sont décédées du sida à travers le monde. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité