Publicité

QUESTION D'ACTU

Progrès scientifique

Un nouveau système d’identification des cellules cancéreuses cachées

La technique mise en place par l’université de Yale aiderait notre sytème immunitaire à localiser et détruire les cellules cancéreuses grâce à leurs gènes.

Un nouveau système d’identification des cellules cancéreuses cachées Christoph Burgstedt/iStock

  • Publié 21.10.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le système immunitaire est une puissante forteresse qui fait généralement un bon travail pour nous protéger contre les menaces externes et internes. Le problème, c’est que les cellules cancéreuses trouvent un moyen de contourner cette force protectrice, mais plus pour longtemps. Des scientifiques de l'Université de Yale ont mis au point un système pour rendre visibles les cellules cancéreuses difficiles à localiser, cela aiderait le système immunitaire à identifier et à éliminer les tumeurs cancéreuses manquées par d'autres formes d’immunothérapie. 

Dans le rapport publié dans la revue Nature Immunology, les chercheurs expliquent que le système qu'ils ont développé a réduit ou éliminé les tumeurs du sein et du pancréas chez la souris. Il est intéressant de noter que cela a été observé même dans le cas de tumeurs situées à une certaine distance de la source primaire. Selon Sidi Chen, professeur adjoint de génétique et auteur principal de l'étude, il s'agit d'une nouvelle ligne de traitement. 

Combler les lacunes des thérapies conventionnelles

Les cellules cancéreuses sont souvent accompagnées d'un déguisement moléculaire astucieux, que les traitements d'immunothérapie existants ne détectent pas. Par conséquent, M. Chen et son équipe ont mis au point un nouveau système appelé Multiplexed Activation of Endogenous Genes as Immunotherapy (MAEGI), qui fonctionne en recherchant des milliers de gènes liés au cancer, en repérant leur emplacement et en amplifiant les signaux, un peu comme un GPS. Ainsi, une tumeur froide, c'est-à-dire une tumeur sans cellules immunitaires, se transforme en tumeur chaude ou en tumeur avec cellules immunitaires. 

"Une fois ces cellules identifiées, le système immunitaire les reconnaît immédiatement si elles apparaissent à l'avenir ", explique M. Chen, ajoutant qu'en théorie, le nouveau système serait efficace contre de nombreux types de cancer, y compris ceux résistants à l'immunothérapie. Selon les chercheurs, d'autres études prépareront le système pour simplifier la fabrication et ouvrir la voie aux essais cliniques sur des patients. 

Les thérapies qui aident le système immunitaire à identifier les cellules cancéreuses sont prometteuses, mais elles ne fonctionnent pas chez tous les patients ni sur tous les types de cancer. La coordination des différentes composantes du système immunitaire et leur réaction face aux tumeurs n’a pas encore été trouvée. De fait, de nombreuses cellules cancéreuses sont tuées par le traitement, mais pas toutes. Celles-ci continuent de croître et forment une tumeur. Par conséquent, différentes combinaisons de traitement sont prescrites. Le problème, c'est qu'il n'y a pas de combinaison connue pour être infaillible. 

Les défis particuliers posés par le cancer exigent l'unification d'experts de divers domaines pour travailler pour une cause commune. En réunissant les thérapies existantes et les nouvelles thérapies, la progression du cancer pourrait être stoppée et des millions de vies seront sauvées. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité