Publicité

QUESTION D'ACTU

La nocivité des acides gras trans

Alimentation : consommer des graisses transformées augmenterait le risque de démence

Les personnes qui ont de fortes quantités d’acides gras trans dans le sang ont plus de risque de souffrir de démence, en comparaison aux personnes qui en ont de faibles doses.

Alimentation : consommer des graisses transformées augmenterait le risque de démence vasata/istock

  • Publié le 31.10.2019 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’alimentation peut être un poison. Dans la revue Neurology, des chercheurs montrent que la consommation de graisses trans en grande quantité augmente le risque de démence. Ils ont mené une recherche dans la ville d’Hisayama au Japon pendant dix ans pour parvenir à ces conclusions. 

Les acides gras trans sont naturellement présents dans les produits laitiers et dans certaines viandes, mais ils sont produits de manière industrielle via la fabrication d’huiles partiellement hydrogénées. Ces dernières sont accusées d’augmenter le risque de maladie, notamment cardiaques. 

Un risque 52% plus élevé de souffrir de démence

Les chercheurs ont rassemblé les données de plus de 1 600 patients sexagénaires et non-atteints de démence. Entre 2002 et 2003, ils ont réalisé une prise de sang, puis ont été suivis pendant dix ans. Parmi eux, 377 ont été diagnostiqués d’une démence pendant l’étude. Les chercheurs ont divisé l’ensemble des participants en quatre groupes en fonction du niveau de graisses trans qu’ils avaient dans le sang au début de l’étude. Parmi ceux qui en avaient le plus, l’incidence était de 29,8 cas de démence par an pour 1000 personnes. Dans le groupe qui avait le plus faible taux de graisses trans dans le sang, ce taux était de 21,3 cas pour 1 000 personnes et par an.  

La seconde partie de l’étude a permis aux chercheurs d’ajuster leurs résultats en fonction d’autres facteurs de risque, comme le tabagisme. Ils concluent que les participants avec le taux de graisses trans dans le sang le plus élevé ont un risque 52% supérieur de développer une démence, en comparaison au groupe avec le plus faible niveau. 

Éliminer les acides gras trans de l’alimentation mondiale 

Préalablement, les participants ont répondu à des questionnaires sur leur mode de vie et leur régime alimentaire. Les chercheurs ont constaté que les pâtisseries sont le plus gros facteur d’augmentation du taux de graisses trans dans le sang, suivi par la margarine et les sucreries.

En 2018, l’Organisation mondiale de la santé a présenté une série de mesures pour éliminer les acides gras trans industriels. Ils seraient responsables de plus de 500 000 décès dans le monde annuellement. Grâce à son plan, l’OMS espère parvenir à l’élimination des acides gras trans industriels de l’alimentation d’ici à 2023. “Ces efforts des organismes de santé publique peuvent aider à prévenir les cas de démence à travers le monde, souligne l'autrice de l'étude Toshiharu Ninomiya, ainsi que de diminuer la fréquence des maladies cardiaques et de toutes les autres maladies associées aux graisses trans.”

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité