Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie infantile

Pneumonie : un vaccin permettrait de réduire la sévérité de la maladie

Testé au Laos, le vaccin PCV13 protège contre 13 types de pneumocoques. 

Pneumonie : un vaccin permettrait de réduire la sévérité de la maladie KatarzynaBialasiewicz/iStock

  • Publié 12.11.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le 12 novembre a été décrété journée mondiale de la pneumonie par l’Organisation mondiale de la santé. D’après l’Unicef, il s'agit de la maladie la plus meurtrière pour les enfants. Elle tue un enfant de moins de 5 ans toutes les 39 secondes dans le monde. La vaccination est l'un des principaux moyens de prévention. Au Laos, des chercheurs ont constaté qu’un des vaccins disponibles permet de réduire la sévérité de la pneumonie. 

Des hospitalisations nombreuses 

L’étude a été réalisée par le Murdoch Children’s Research Institute (MCRI), l’université de Melbourne et des chercheurs de la région Asie-Pacifique. Ils ont constaté qu’au Laos, la pneumonie est la cause principale d’admission d’enfants à l’hôpital. D’après Fiona Russell, professeur au MCRI, le vaccin permet de protéger de nombreux enfants d’un décès par pneumonie dans le pays. En 2013, le gouvernement laotien a ajouté le vaccin conjugué antipneumococcique PCV13 au programme national de vaccination. Ce produit permet de protéger l’organisme de 13 pneumocoques différents. 

Une bactérie présente dans le nez

Les chercheurs ont constaté que la bactérie à l’origine de la pneumonie est généralement présente à l’arrière du nez des enfants. “Notre équipe a prélevé des échantillons de pneumocoques dans le nez d’enfants en bonne santé et d’enfants atteints de pneumonie, explique la scientifique, alors que la plupart des enfants qui avaient des pneumocoques n’avaient aucun symptôme, pour une partie des enfants, la bactérie se déplaçait jusqu’aux poumons ou dans le flux sanguin, ce qui peut causer des infections, voire la mort.” Les chercheurs ont constaté que le vaccin permettait de réduire de 35% le risque de pneumonie sévère. 

De nouveaux essais en cours

Les chercheurs utilisent la même méthode d’évaluation de l’efficacité du vaccin en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Mongolie. “Nous espérons que cette technique pourra être utilisée dans d’autres pays pour montrer l’intérêt de ce vaccin”, conclut Fiona Russell. La maladie ne frappe pas tous les États de la même manière. Sur les 800 000 enfants de moins de 5 ans, décédés d'une pneumonie en 2018, la moitié vivait dans l'un des 5 pays suivants : Nigeria, Inde, Pakistan, République Démocratique du Congo et Éthiopie. Pour rappel, la pneumonie tue en moyenne dans le monde un enfant toutes les 39 secondes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité