Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Les repas tard le soir sont mauvais pour la santé cardiovasculaire des femmes

Selon une étude préliminaire, les femmes qui consommeraient des repas caloriques tard le soir ont davantage de risque d’avoir une tension artérielle plus haute, un IMC plus élevé et un mauvais contrôle de leur glycémie que celles qui dînent tôt.

Les repas tard le soir sont mauvais pour la santé cardiovasculaire des femmes Maksym Azovtsev/iStock

  • Publié 13.11.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour avoir un cœur et des artères en bonne santé, bien manger est essentiel, tout comme il est recommandé de ne pas fumer, de pratiquer une activité physique régulière et de surveiller son poids et son taux de cholestérol.

Mais, selon cette nouvelle étude préliminaire, qui sera prochainement présentée aux sessions scientifiques de l'American Heart Association 2019, ça n’est pas suffisant, en particulier quand on est une femme : ces dernières doivent aussi prendre garde à l’heure à laquelle elles ingèrent la plus grande portion de leurs calories quotidiennes.

Selon les auteurs de ces nouveaux travaux, en effet, les femmes qui consomment un dîner calorique plus tard dans la soirée ont davantage de risque de développer une maladie cardiovasculaire que celles qui dînent tôt.

Une incidence sur la tension artérielle, l'IMC et la glycémie

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont évalué la santé cardiovasculaire de 112 femmes âgées en moyenne de 33 ans. Toutes ont tenu un journal alimentaire en ligne pour indiquer ce qu’elles mangeaient, en quelle quantité et à quel moment de la journée. Deux mesures ont été réalisées : pendant une semaine au début de l’étude, et pendant une semaine douze mois plus tard. Ces données ont ensuite été utilisées pour déterminer la relation qu’il pouvait exister entre la santé cardiaque et l’heure des repas.

Les chercheurs ont alors constaté que les participantes à l’étude qui consommaient une plus grande proportion de leurs calories quotidiennes après 18 heures étaient en moins bonne santé cardiaque. Selon eux, chaque augmentation de 1% de calories consommées après 18 heures détériorerait la santé du cœur.

Dans le détail, les femmes qui consommaient plus de calories après 18 heures étaient plus susceptibles d’avoir une tension artérielle élevée, un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et un mauvais contrôle à long terme de leur glycémie.

Des résultats similaires ont aussi été observés pour chaque augmentation de 1% de calories consommées après 20 heures, selon les chercheurs, qui espèrent que la proportion calorique dans les repas pris le soir soit désormais prise en compte pour le maintien d’une bonne santé cardiovasculaire.

Une “étude importante“ pour gérer sa santé cardiovasculaire

“Jusqu'à présent, les approches axées sur le mode de vie pour prévenir les maladies cardiaques se sont concentrées sur ce que nous mangeons et la quantité de nourriture que nous mangeons, explique Nour Makarem, chercheuse à l'université Columbia de New York. Ces résultats préliminaires indiquent qu'une alimentation intentionnelle qui tient compte du moment et de la proportion de calories dans les repas du soir peut représenter un comportement simple et modifiable qui peut aider à réduire le risque de maladie cardiaque.”

Selon Kristin Newby, présidente du comité consultatif de surveillance du Go Red for Women Strategically Focused Research Network, il s’agit “d’une étude importante” qui pourrait aider les femmes de tous âges à mieux comprendre et à mieux gérer leur santé cardiovasculaire. “Il n'est jamais trop tôt pour commencer à penser à votre santé cardiaque, que vous ayez 20, 30 ou 40 ans ou que vous soyez nées dans les années 1960 ou 1970. Si vous êtes en bonne santé maintenant ou si vous avez une maladie cardiaque, vous pouvez toujours faire plus. Ça va de pair avec un cœur sain et intelligent”, conclut-elle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité