Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale de la gentillesse

Soyez gentil et vous vivrez plus longtemps

Etre gentil diminue le stress et les risques de développer des maladies cardiovasculaires. A l'occasion de la Journée mondiale de la gentillesse, des scientifiques rappellent l'importance de cette qualité au quotidien. 

Soyez gentil et vous vivrez plus longtemps fizkes/iStock

  • Publié 13.11.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


“Un mot gentil peut réchauffer trois mois d’hiver”, dit le proverbe japonais. Mais les bienfaits de la gentillesse pour la santé ne sont pas qu’une vue de l’esprit. Il a été prouvé scientifiquement à maintes reprises qu’être gentil entraînait une diminution du risque cardiovasculaire et avait des effets positifs sur le diabète, ce qui à long terme, permettrait donc d’augmenter l’espérance de vie. A l’occasion de la Journée mondiale de la gentillesse, des scientifiques ont tenu à rappeler les bienfaits de cette qualité pour l’organisme. “Vivre avec des gens qui vous traitent, au mieux, avec indifférence ou indifférence, et au pire avec une hostilité ouverte, est mauvais pour vous. Cela raccourcit votre vie, littéralement. Inversement, le fait de recevoir de la gentillesse de la part des autres et d'offrir de la gentillesse est l'antithèse de cette situation de stress toxique”, déclare ainsi Daniel Fessler, directeur de l’Institut Bedari Kindess de l’université de Californie, à Los Angeles (Etats-Unis), à la BBC dans un article consacré au sujet paru le 11 novembre.

Cet Institut a été fondé il y a quelques mois par les philanthropes Jennifer et Matthew Harris. Selon eux, il était nécessaire de faire des recherches “pour comprendre pourquoi la bonté peut être si rare dans ce monde moderne” et pour “combler le fossé entre la science et la spiritualité.” Dans ce centre, des anthropologues étudient comment la gentillesse se “propage” entre les êtres, des sociologues examinent pourquoi des individus qui se comportent mal sont persuadés d’être gentils et des psychologues travaillent à comprendre comment la gentillesse peut améliorer l'humeur et réduire les symptômes de la dépression. “Avoir un comportement centré sur la gentillesse ou même réfléchir à la manière dont on peut être davantage aimable avec les autres fait baisser la tension artérielle”, explique Daniel Fessler à la BBC.

“S'engager dans la bonté, contempler comment on peut être bon envers les autres, c'est abaisser la tension artérielle. Il a des avantages thérapeutiques. Il y a des avantages à traiter la dépression et l'anxiété”, insiste-t-il, rappelant l’importance d’interactions apparemment insignifiantes, comme le sourire d’une serveuse à un client dans un café.  

“La gentillesse peut changer beaucoup de choses”

Kelli Harding, médecin à l’université de Columbia, est du même avis. Bienveillance et empathie “boostent le système immunitaire et aident globalement les gens à vivre plus longtemps. C'est assez étonnant parce qu'il y en a beaucoup et qu'on ne peut pas en faire une surdose. Il y a un approvisionnement gratuit”, explique à la BBC celle qui a publié un livre intitulé The Rabbit Effect sur ce phénomène.

“J'avais entendu parler de cette étude sur les lapins, dans les années 1970. Une série a eu de meilleurs résultats et ils voulaient savoir ce qui se passait. Il s'est avéré que les lapins qui allaient mieux étaient sous les soins d'un très gentil chercheur. En tant que médecin, j'étais absolument choquée. J'avais l'impression qu'il y avait un message urgent. La gentillesse, peut changer beaucoup de choses et aider les gens à naviguer dans leur monde”, développe-t-elle.

Cependant, faire preuve de gentillesse ne veut pas dire être mielleux et faux, alerte-t-elle. Il s’agit surtout d’être honnête et bienveillant avec soi-même, car “il est souvent plus facile d'être gentil avec les autres qu'avec nous-mêmes”, rappelle-t-elle.

Apaiser la fréquence cardiaque et diminuer la réponse au stress  

Il y a quelques mois, une étude menée par des chercheurs de l’université d’Exeter, en Grande Bretagne, a d’ailleurs démontré les bénéfices pour la santé que pouvait apporter le fait d’avoir de la compassion envers soi-même. D’après leurs travaux parus dans la revue Clinical Psychological Science, avoir de bonnes pensées envers sa propre personne permettrait ainsi d’apaiser la fréquence cardiaque et de désactiver le système de réponse au stress, très mauvais pour l’organisme sur le long terme.  

Pour mieux comprendre le phénomène, les chercheurs ont divisé 135 étudiants en cinq groupes et leur ont donné des instructions différentes. En observant la fréquence cardiaque et le taux de sueur des participants, ils ont ainsi pu constater que les personnes à qui ils avaient demandé d’être gentils envers elles-mêmes étaient plus détendues. Elles déclaraient par ailleurs éprouver davantage de compassion envers leur propre personne et envers les autres. A l’inverse, ceux à qui les chercheurs avaient demandé de se montrer critiques envers eux-mêmes présentaient une fréquence cardiaque plus haute et une transpiration plus importante, comme s’il se sentaient menacés. 

“Cela suggère qu'être gentil avec soi-même éteint la réaction aux menaces de l'organisme et le place dans un état de sécurité et de relaxation important pour la régénération et la guérison, explique le premier auteur de l'étude, le Dr Hans Kirschner. Notre étude aide à comprendre comment il peut être important pour les traitements psychologiques de se montrer gentil avec soi-même en cas de problème. En désactivant notre réponse à la menace, nous renforçons notre système immunitaire et nous nous donnons de meilleures chances de guérison”, poursuit-il. Et de conclure : “Nous espérons qu’une recherche future pourra utiliser notre méthode pour enquêter sur cela chez les personnes souffrant des problèmes de santé mentale comme la dépression.”  

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité