Publicité

QUESTION D'ACTU

Colique du nourrisson

Les traitements alternatifs peuvent-ils aider à traiter les coliques du nourrisson ?

Si certaines techniques peuvent paraître prometteuses, il faut néanmoins prendre les résultats avec prudence. 

Les traitements alternatifs peuvent-ils aider à traiter les coliques du nourrisson ? Anastasiia Stiahalo/iStock

  • Publié 19.11.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La colique du nourrisson est pleine de mystères. Elle se caractérise par de longues et intenses crises de larmes chez les nouveau-nés et que l’on croit causée par des douleurs abdominales. Bien qu'elle représente une détresse considérable pour le nourrisson et ses parents, elle n'est cependant pas grave. Un examen des données probantes sur l'utilisation des thérapies complémentaires et parallèles (TCP) pour traiter les bébés souffrant de coliques a été analysé par des chercheurs de l’université de Bristol et l’université de Manchester (Royaume-Uni). L’étude publiée le 11 novembre dans la revue médicale Systematic Reviews montre que certains traitements, comme l'utilisation de probiotiques, l'extrait de fenouil et la manipulation vertébrale, pourraient être utiles. Cependant, comme les données probantes sont encore limitées, il ne faut pas entièrement se fier à ces thérapies. 

Le recours au thérapies complémentaires et parallèles attire certains parents à cause de la méconnaissance des chercheurs concernant la colique du nourrisson. De plus, par précaution, les traitements conventionnels restent limités. “Beaucoup de parents savent à quel point il peut être pénible de s'occuper d'un bébé qui a des coliques, et les médecins ne comprennent pas vraiment les causes de la maladie, ce qui la rend difficile à traiter. Cette lacune dans les connaissances médicales conventionnelles incite de nombreux parents à essayer des thérapies complémentaires et parallèles” souligne le Dr Rachel Perry, associée de recherche principale, au Centre de recherche en nutrition de l'université de Bristol. 

Des résultats à prendre avec des pincettes

Pour tenter de voir si ces méthodes alternatives avaient une réelle efficacité, les chercheurs se sont penchés sur 16 examens de thérapies complémentaires et parallèle censés soigner les coliques des nourrissons, telles que les probiotiques, la phytothérapie, l'acupuncture et la manipulation de la colonne vertébrale, avec des pratiques comme le massage chiropratique. Pour leur recherche, les équipes se sont appuyées sur la littérature scientifiques disponible dans la librairie Cochrane, une base de donnée médicale, jusqu’en 2018. Sur les 903 articles pertinents qu’ils ont relevés, 43 articles étaient éligibles et seuls 16 d’entre eux (daté en 2011 et 2018) ont servi à l’étude. Au final, les résultats concernant l'utilisation de l'extrait de fenouil, des probiotiques et du massage chiropratique semblent prometteurs, toutefois, ils ne peuvent être considérés comme concluants. 

Selon les chercheurs, l’exactitude des résultats pourrait être compromise par la faible taille de l'échantillon, la possibilité de biais, la mesure des résultats grâce aux carnets remplis par les parents (ce qui implique une part importante de subjectivité). En outre, les recherches sur les bébés nourris au lait maternel, qui contient des probiotiques, faisaient défaut. Les chercheurs ont conclu que l'acupuncture et le soja ne sont pas recommandés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité