Publicité

QUESTION D'ACTU

Imagerie hyperspectrale rétinienne

Alzheimer : un simple examen de la rétine pourrait aider à détecter la maladie à un stade précoce

Un examen non-invasif de l'oeil effectué à partir d'une petite caméra pour mesurer la lumière diffusée par la rétine pourrait s’avérer prometteur pour le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer. 

Alzheimer : un simple examen de la rétine pourrait aider à détecter la maladie à un stade précoce Darunechka

  • Publié 19.11.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


On dit que les yeux sont le miroir de l’âme, mais ils peuvent aussi être le reflet de certaines pathologies. C’est notamment le cas de la maladie d’Alzheimer, qui peut se détecter par le simple examen de la rétine.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’université du Minnesota (États-Unis) suggère qu’un test effectué en dix minutes par le biais d’un examen non-invasif d'imagerie hyperspectrale rétinienne (IHV) pourrait aider à détecter l’apparition précoce de cette maladie neuro-dégénérative.

L'IHV est une nouvelle méthode d'imagerie en médecine. Les scientifiques peuvent effectuer des IHV de la rétine à l'aide d'une caméra spéciale qui se fixe à un système d'imagerie spectrale. 

Parue dans ACS Chemical Neuroscience, l’étude a été réalisée sur 35 adultes. L'équipe qui a dirigé les travaux a comparé les résultats de l'IHV rétinien de 19 personnes à différents stades de la maladie d'Alzheimer à ceux de 16 témoins non concernés par la maladie et qui ne présentaient pas d'antécédents familiaux de démence. 

Sensibilité accrue aux premiers stades de la maladie 

Les scientifiques se sont concentrés sur la présence de groupes toxiques de protéines bêta-amyloïdes dans le cerveau, qui sont des biomarqueurs importants de la maladie d’Alzheimer. Étant donné que la rétine est une extension du cerveau, il est possible que ces amas de protéines toxiques s'y forment également, supposent les auteurs de l'étude. 

Chaque participant a été soumis à des scintigraphies IHV de différentes parties de la rétine : le disque optique, la rétine périfovéale et la rétine centrale. Les résultats ont montré que les personnes dont la diffusion de la lumière rétinienne présentait le “plus grand écart spectral par rapport aux sujets témoins” étaient celles dont les tests de mémoire indiquaient qu'elles étaient au stade de déficience cognitive légère (DCL).

De plus, les chercheurs ont constaté que l'importance de l'écart spectral était corrélée aux résultats des tests de mémoire de ceux qui étaient à l'étape de DCL, ce qui indiquerait que la sensibilité de la technique est plus élevée aux premiers stades de la maladie d'Alzheimer.

“Les résultats préliminaires de cette étude sont prometteurs et jettent les bases pour les prochaines étapes, impliquant une validation rigoureuse de la technique en milieu clinique”, affirment les scientifiques qui ont réalisé les travaux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité