Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies cardiovasculaires

Infarctus du myocade : les bénéfices de la colchicine confirmés

Pour les patients victimes d'un infarctus du myocarde récent, les effets anti-inflammatoires de la colchicine ont été démontrés dans une nouvelle étude qui conforte l'intérêt de sa prescription par les praticiens.

Infarctus du myocade : les bénéfices de la colchicine confirmés Eggeeggjiew/iStock

  • Publié 21.11.2019 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le rôle de l'inflammation dans l'athérosclérose et ses complications, notamment l'infarctus du myocarde et l'AVC est aujourd'hui confirmé. Une étude a donc été menée pour valider le rôle d'un puissant anti-inflammatoire, la colchicine, sur les patients victimes d'un infarctus du myocarde récent. Ses conclusions, publiées dans le New England Journal, soulignent la réduction du risque de complication cardio-vasculaire liée à de faibles doses de colchicine.

Cette étude repose sur un essai randomisé à double insu, c'est-à-dire dans lequel les participants ne savent pas à quel groupe ils appartiennent, soit au groupe qui reçoit le médicament testé, soit au groupe de contrôle, portant sur 4 745 patients ayant été victimes d'un infarctus du myocarde dans les 30 derniers jours.

Une absence de complication supérieure de 23%

“Les critères d'efficacité combinés étaient le décès d'origine cardio-vasculaire, l'arrêt cardiaque avec réanimation, l'infarctus du myocarde, l'AVC ou l'hospitalisation urgente nécessitant un revascularisation”, explique Jean-Claude Tardif, cardiologue canadien, directeur du Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal et professeur de médecine à l'université de Montréal. Ces complications ont été observées chez 7,1% des patients auxquels avait été administré le placebo et chez seulement 5,5% chez ceux auxquels une dose faible de colchicine avait été administrée quotidiennement. Les effets de ce traitement se traduisent donc par une absence de complications graves pour les patients ayant été victimes d'un infarctus du myocarde dans les 30 derniers jours supérieure de 23% par rapport à ceux qui n'ont pas bénéficié de ce traitement.

“Excellente tolérance”

“Cela montre bien une réduction relative du risque”, souligne Jean-Claude Tardif, qui insiste par ailleurs sur “l'excellente tolérance” à la colchicine puisqu'aucun effet secondaire sérieux, notamment gastro-intestinal, n'a été observé chez les patients traités.

“La colchicine est un médicament anti-inflammatoire que l'on connaît bien (il est notamment prescrit dans le traitement de la goutte), sécuritaire, d'usage aisé puisqu'il s'agit d'une administration orale, et par ailleurs peu coûteux. Il semble donc bien adapté dans la prise en charge d'un patient victime d'un infarctus du myocarde récent”, conclut Jean-Claude Tardif.




https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1125-Atherosclerose-l-encrassement-silencieux-des-arteres-est-une-bombe-a-retardement

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/520-Accident-vasculaire-cerebral-une-attaque-d-une-urgence-absolue

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité