• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Progrès scientifique

Il est possible de suivre la propagation des cellules cancéreuses dans le côlon

Les chercheurs sont maintenant capables de rendre les cellules malignes fluorescentes, ce qui permet de suivre leur trajet à l’intérieur de l’intestin.

Il est possible de suivre la propagation des cellules cancéreuses dans le côlon RyanKing999/iStock

  • Publié le 04.12.2019 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer en France. Pris en charge à temps, le taux de survie à 5 ans est de 63%, selon les derniers chiffres de Santé publique France.

Bientôt, il sera peut-être possible de suivre visuellement l'évolution des cellules cancéreuses et d'arrêter leur propagation, grâce aux chercheurs du Duke Cancer Institute (Etats-Unis), qui ont mis au point une nouvelle technique. Ils ont observé l'augmentation et la propagation des mutations des cellules souches à travers le côlon jusqu'au point où elles sont devenues malignes. Les résultats de cette nouvelle étude ont été publiés dans la revue Nature Communications.

Sentier lumineux 

Les chercheurs ont utilisé un système de modélisation novateur chez la souris, marquant visuellement les mutations du cancer du côlon en faisant briller les cellules souches. Une fois visualisées, les mutations trouvées dans le cancer du côlon illuminent l'intestin, dans lequel il y existe une sorte de compétition entre différents types de mutations, dont l'une devenant la force motrice de la malignité. 

“Cela met littéralement en lumière le processus auparavant invisible dans lequel les cellules souches précancéreuses mutantes se répandaient dans le côlon”, explique Joshua Snyder, professeur adjoint au département de chirurgie et de biologie cellulaire à Duke et co-auteur principal de l’étude. Cette technique ouvre la voie à la mise à l'essai de nouvelles thérapies qui perturbent ce processus précoce et précancéreux. Pour Joshua Snyder, l'objectif était de cibler et d'éliminer les cellules précancéreuses afin de prévenir le cancer. 

L'équipe de recherche a appliqué la technique de la teinture moléculaire d'une manière novatrice, marquant un certain nombre de mutations du cancer du côlon dans les cellules souches d'une tumeur afin de créer un code à barres fluorescent. Lorsqu'il a été transféré dans une souris, le code-barres éclaire les processus cellulaires et moléculaires d'événements précancéreux. 

Pister les cellules avant qu’elles ne deviennent dangereuses

En suivant la progression des activités moléculaires et cellulaires, les chercheurs ont découvert des différences significatives dans la façon dont les habitats intestinaux des adultes et des bébés produisent des champs précancéreux de cellules mutantes. Ils ont découvert que, dans une période cruciale, les nouveau-nés sont sensibles aux effets des mutations à l'intérieur des cellules souches, qui ensemencent les cellules mutantes prémalignes à travers l'intestin dans le cadre d'un processus appelé “cancérification de champ”. 

Ces cellules mutantes peuvent se propager pendant des années avant d'être détectées par les technologies de dépistage. Bien qu'ils restent souvent inoffensifs, ils peuvent aussi devenir cancéreux à un stade ultérieur chez l'adulte. 

Les chercheurs ont observé que quelques mutations du cancer du côlon entraînent une forte augmentation de la fertilité de l'environnement entourant les champs précancéreux. Cela induit une propagation rapide des champs cancéreux dans l'intestin, dont les conséquences pourraient être fatales. 

Faire attention aux facteurs extérieurs 

Les mutations peuvent également être causées par des facteurs externes, comme des blessures ou l'exposition environnementale, qui peuvent également perturber l'environnement autour des cellules souches et précipiter la croissance et la propagation des champs précancéreux. C'est très dangereux, surtout pour les adultes. 

Selon Joshua Snyder, la cancérialisation de champ est le principal événement qui déclenche la croissance de diverses formes de cancer. “Notre technique nous permet de modéliser comment les cellules précancéreuses entrent en compétition et se développent dans un milieu par simple imagerie fluorescente, ce qui peut mener à un diagnostic et à un traitement opportuns”, explique-t-il. Dans une étude précédente, des chercheurs du Roswell Park Comprehensive Cancer Center ont mis au point une approche fondée sur la bio-informatique afin de surveiller les changements dans les cellules cancéreuses. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité