Publicité

QUESTION D'ACTU

Soixante morts

Epidémie de rougeole aux îles Samoa, l'état d'urgence est déclaré

Depuis un mois et demie, les îles Samoa sont en proie à une épidémie de rougeole et une soixantaine de personnes sont décédées de la maladie. L'état d'urgence a été déclaré ce jeudi 5 décembre et une campagne de vaccination lancée, maison par maison. 

Epidémie de rougeole aux îles Samoa, l'état d'urgence est déclaré corners74/iStock

  • Publié le 05.12.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Crise sanitaire aux Samoa. Alors que ces îles du Pacifique Sud sont frappées par une épidémie de rougeole depuis un mois et demi (une soixantaine de morts), l’état d’urgence a été déclaré ce jeudi 5 et se prolongera vendredi 6 décembre. Les services publics seront donc fermés et tous les voyages interdits. Seuls les parents dont les enfants présenteraient les premiers symptômes de la rougeole pourront se déplacer pour aller chez le médecin. La campagne de vaccination lancée il y a quelques semaines pour les enfants s’étendra à tous les adultes, maison par maison, afin d’enrayer l’épidémie dans l’archipel.  

Tout aurait commencé début octobre quand un touriste néo-zélandais aurait importé le virus, extrêmement contagieux. En un mois et demi, 60 personnes seraient mortes de la maladie, dont 52 enfants de quatre ans ou moins, selon les autorités sanitaires. D’après elles, le taux d’infection continue à grimper, avec 171 nouveaux cas en 24 heures, pour un total national de 4 052. 

Dans l’espoir de renverser la tendance, le gouvernement a rendu la vaccination contre la rougeole obligatoire il y a peu. Et, alors qu’elle se concentrait jusque-là sur les enfants, elle est désormais élargie à l’ensemble de la population. “La population est invitée à attacher une étoffe rouge ou un drapeau rouge devant leur maison et près de la route pour indiquer que des membres de la famille n'ont pas été vaccinés”, ont annoncé les autorités sanitaires dans un avis officiel paru mercredi 4 décembre.

31% de vaccination contre la rougeole avant le début de l’épidémie

Pour qu'un Etat soit à l’abri d’une épidémie de rougeole, 90% de sa population doit être vaccinée. Or, dans l’archipel, le taux de couverture vaccinale avant le début de la crise n’était que de 31%. Il est toutefois remonté à 55 % depuis le début de la campagne de vaccination il y a deux semaines, assurent les autorités sanitaires. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les cas de rougeole ont triplé dans le monde depuis le début de l’année avec 364 808 cas diagnostiqués entre le 1er janvier et le 31 juillet, soit les chiffres plus élevés enregistrés depuis treize ans.

“La reprise de la transmission de la rougeole est préoccupante. Si l’on ne parvient pas à une couverture vaccinale élevée et durable dans chaque communauté, tant les enfants que les adultes en pâtiront inutilement et pour certains auront une mort tragique”, mettait donc en garde cet été Günter Pfaff, président de la Commission régionale de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole.

La rougeole, particulièrement dangereuse pour les jeunes enfants

A cette date, en France (où trois personnes sont mortes de la rougeole, en 2018), on comptait pas moins de 2 381 cas depuis le début de l’année. Toutefois, la vaccination contre la rougeole étant depuis le 1er janvier 2018 obligatoire pour les enfants, le pic épidémique est passé et le nombre de cas diminue, selon Santé publique France. 

Extrêmement contagieuse, la maladie infecte les voies respiratoires avant de se propager à tout l’organisme. La période de propagation du virus commence 2 à 6 jours avant l'apparition de l'éruption cutanée. La rougeole se transmet habituellement par contact direct ou par l’air. Le risque diminue toutefois à partir du deuxième jour suivant l'apparition de l'éruption. Chez les touts petits, des complications peuvent survenir (des encéphalites, par exemple) et avoir de très graves séquelles, voire entraîner la mort.

 

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité