Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Comment les acides gras trans affectent notre santé

Selon une nouvelle étude, la consommation régulière d’acides gras trans, contenus notamment dans les produits ultra-transformés, favoriserait non seulement l’inflammation et le stress cellulaire, mais aussi le stockage des graisses dans le foie.

Comment les acides gras trans affectent notre santé Dzevoniia/iStock

  • Publié 11.12.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pâtes à tartiner, chips, beurre, produits frits… Les acides gras trans font partie intégrante de la nourriture industrielle que nous consommons chaque jour.

Considérés comme “un produit chimique toxique inutile et meurtrier” par l’Organisation mondiale de la Santé, qui s’est donnée pour mission de les éradiquer d’ici 2023, les acides gras trans sont aussi présents naturellement dans les produits laitiers et la viande de ruminants, telles que les vaches et les brebis. Mais ce sont ceux présents dans les produits industriels, et résultant de l'hydrogénation partielle des huiles végétales insaturées qui s’avèrent être les plus néfastes pour notre santé.

De nombreuses études ont en effet pointé le rôle des acides gras saturés dans le développement des maladies cardiovasculaires. Cependant, selon une nouvelle étude publiée dans Advances in Nutrition, les acides gras trans n’auraient pas le même effet sur l’organisme que les autres acides gras, saturés et cis insaturés.

Inflammation cellulaire et perturbation métabolique

Outre leur rôle dans le développement dans les maladies cardiovasculaires, largement documenté, les chercheurs insistent ainsi sur leur implication dans l’inflammation et le stress cellulaire. Comme l’explique le magazine Futura, des expériences menées sur des cultures de cellules et chez l’animal ont montré que, contrairement aux autres acides gras qui réduisent l’inflammation et le stress endoplasmique, les acides gras trans aggravent la calcification des artères, ce qui a pour conséquence à long terme de les boucher.

Cette nouvelle étude montre par ailleurs que les acides gras trans industriels favorisent le stockage des graisses dans le foie au détriment du tissu adipeux, ce qui n’est pas le cas des acides gras cis insaturés et acides gras saturés. Les travaux menés dans des hépatocytes et ses adipocytes cultivés démontrent notamment que les acides gras trans industriels stimulent la production et le stockage des graisses au niveau du foie, ce qui favorise la biosynthèse du cholestérol.

Les chercheurs espèrent désormais qu’une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires d'action des acides gras trans permettra de créer de nouvelles voies thérapeutiques pour le traitement des maladies caractérisées par un métabolisme lipidique perturbé comme les maladies cardiovasculaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité