• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cholestérol

Il est possible de limiter l’accumulation de lipides dans les cellules

En bloquant l’accumulation de cholestérol dans les cellules, il est possible d’éviter la propagation de certaines maladies. 

Il est possible de limiter l’accumulation de lipides dans les cellules Pavel_Chag/iStock

  • Publié le 31.12.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs espagnols de l'Institut de recherche biomédicale August Pi i Sunyer (IDIBAPS) de Bardelone, ont découvert un nouveau mécanisme moléculaire impliqué dans la régulation du mouvement du cholestérol dans les cellules. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Cellular and Molecular Life Sciences. 

L'étude a été menée par Carles Enrich et Carles Rentero, professeurs à l'unité de biologie cellulaire du département de biomédecine de la faculté de médecine et des sciences de la santé au Centre de recherche biomédicale Cellex. 

Bloquer la concentration de cholestérol

Au cours de l'étude, les chercheurs ont identifié la protéine Annexine A6 (AnxA6), qui agit comme un facteur-clé dans la régulation du mouvement du cholestérol dans les cellules. Dans les cas où les maladies causées par l'accumulation de cholestérol et d'autres lipides dans les endosomes peuvent être évitées, elle peut agir comme une cible thérapeutique potentielle. Ce nouveau mécanisme moléculaire peut protéger contre des affections telles que la maladie de Niemann-Pick de type C1, qui est causée par une mutation du gène NPC1, qui provoque l'accumulation du cholestérol dans l'intérieur cellulaire de l'endosome et qui est une maladie génétique minoritaire incurable, causant des lésions hépatiques et un type de démence.

“La compréhension de ces mécanismes est très importante pour traiter les maladies où l’accumulation de cholestérol et d'autres lipides provoquent de graves altérations physiologiques dans le foie, la rate et le système nerveux”, notent Carles Enrich et Carles Rentero.

Pour une compréhension approfondie, les chercheurs ont utilisé la technique d'édition génétique CRISPR-Cas9 pour bloquer l’AnxA6 dans les cellules présentant le phénotype de la maladie. Il en est résulté la libération du cholestérol endosomique, montrant le rôle clé de cette protéine dans la régulation du transfert du cholestérol.

Une possible utilisation contre une douzaine de maladies

Cette libération s'est produite en raison d'une augmentation significative des sites de contact membranaire, des structures nanométriques visibles au microscope électronique. Les chercheurs expliquent que ces sites de contact membranaire ne sont que quelques-uns à l'intérieur des cellules des patients affectés. 

Par conséquent, faire taire AnxA6 arrête l'effet de la mutation du gène NPC1 et redirige le cholestérol vers d'autres compartiments cellulaires, pour revenir à la normale cellulaire.

“Les résultats pourraient aider à traiter les conséquences cliniques de l'accumulation du cholestérol chez les patients atteints de la maladie de Niemann-Pick et d'une douzaine d'autres pathologies, dont différents types de cancer (pancréas, prostate, sein), dans lesquels le métabolisme lipidique joue un rôle fondamental”, soulignent les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité