Publicité

QUESTION D'ACTU

1 Français sur 3 en souffre

Hypertension artérielle : bienfaits confirmés d'une réduction de la consommation de sel

Une nouvelle étude confirme à nouveau l’hypothèse selon laquelle réduire sa consommation de sel était la stratégie à adopter pour faire baisser la pression artérielle.

Hypertension artérielle : bienfaits confirmés d'une réduction de la consommation de sel yavdat/iStock

  • Publié le 22.01.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, 14 millions de personnes souffrent actuellement d’hypertension artérielle. Cette pathologie cardiaque, si elle n’est pas prise en charge, augmente considérablement les risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC). Elle apparaît généralement avec l’âge, car les artères vieillissent, mais il existe des facteurs aggravants tels que la surcharge pondérale, le tabagisme, le diabète ou le cholestérol, mais également la forte consommation de sel. C’est pour cette raison qu’il est conseillé aux patients de la réduire afin de faire baisser la pression artérielle.

Moins de sel, moins soif, moins de pression artérielle

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Hypertension, confirme que cette stratégie est la bonne. D’après les chercheurs, réduire l’apport en sel chez les adultes souffrant d’hypertension artérielle permet de diminuer la soif, le volume d’urine et la pression artérielle. Tout cela, en n’affectant pas les besoins énergétiques. Pour mener ces travaux, l’équipe scientifique a utilisé les données de l’étude Dietary Approaches to Stop Hypertension, publiée en 2001.

Les chercheurs ont examiné les effets de trois niveaux différents d’apport en sel — faible, moyen, élevé — sur le sang en 24 heures. Les participants suivaient deux régimes distincts: un régime américain typique comme régime témoin, et le régime DASH, approche diététique connue pour diminuer l’hypertension. Les chercheurs de l’étude ont constaté que la réduction de l’apport en sel diminuait la soif des patients. Le volume d’urine restait inchangé, voire diminuait un peu. Ces changements se sont produits, sans modifier la quantité d’énergie requise pour maintenir le poids corporel.

Un vrai “débat scientifique”

“Notre étude contribue de manière significative à ce débat scientifique et souligne l’importance de la réduction du sodium comme moyen d’abaisser la tension artérielle”, se félicite Stephen Juraschek, professeur adjoint de médecine au Beth Israel Deaconess Medical Center (Boston, Etats-Unis). Car “débat”, effectivement il y a eu. En 2017, deux études, publiées dans le Journal of Clinical Investigation, démontraient qu’à l’inverse, une forte consommation de sel ne stimulait pas la soif et favorisait même la perte de poids en modifiant les besoins énergétiques. “Les recommandations de santé publique visant à réduire l’apport en sodium à l’échelle de la population pour la tension artérielle devraient se poursuivre sans crainte de contribuer à la prise de poids”, concluent les auteurs de la présente étude.

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité