Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Grossesse : la consommation d'aspartame fait grossir le bébé et perturbe sa flore intestinale

Considéré comme un “faux-sucre”, l'aspartame absorbé pendant la grossesse influerait sur le poids du bébé et perturberait sa flore intestinale. 

Grossesse : la consommation d'aspartame fait grossir le bébé et perturbe sa flore intestinale Gorodenkoff/iStock

  • Publié le 01.02.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Créé par un chimiste américain en 1965 après avoir découvert par hasard le goût sucré d'une molécule, l'aspartame est aujourd'hui présent dans plus de 6 000 produits alimentaires de notre quotidien (boissons, chewing-gum...) et 500 médicaments. Substitut du sucre, l'aspartame est souvent considéré (à tort) comme étant plus sain pour la santé. 

L'attrait des édulcorants hypocaloriques

Toutefois, une nouvelle étude publiée dans la revue spécialisée BMJ démontre que la consommation d'édulcorants hypocaloriques  pendant la grossesse augmenterait l'amas de graisse corporelle du bébé et perturberait son microbiote intestinal (aussi appelé la flore intestinale, il s'agit de l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tractus digestif humain). 

“Les édulcorants hypocaloriques (également appelés sucres de substitution ou faux-sucres, NDLR) sont considérés comme sûrs à consommer pendant la grossesse et l'allaitement, mais des études suggèrent qu'ils peuvent augmenter le poids corporel et être des facteurs de risque cardiovasculaire”, explique la docteure Raylene Reimer, professeure à l'université de Calgary (Canada). De même, ajoute-t-elle, “la stévia, qui est saluée comme une alternative naturelle à l'aspartame et à d'autres édulcorants artificiels hypocaloriques, a montré une influence similaire sur l'augmentation du risque d'obésité chez les petits au début de leur vie.”

L'augmentation de la prévalence de l'obésité dans le monde a engendré une hausse de la consommation d'édulcorants hypocaloriques, notamment chez les femmes et les enfants. Résultat : cette tendance a été associée à de plus gros bébés et à des menstruations précoces chez les filles de moins de 10 ans. “Comprendre les conséquences des ingrédients alimentaires sur le métabolisme maternel et le microbiote intestinal peut aider à définir le régime maternel optimal, ce qui favorise un avenir plus sain pour la mère et l'enfant”, explique la chercheuse.

Les plus gros bébés du monde

On parle d'obésité chez le bébé, lorsque son poids par rapport à sa taille dépasse la moyenne de 20%. Lors de sa naissance, il est considéré en surpoids lorsqu'il pèse plus de 4 kg. A titre anecdotique, rappelons qu'une Australienne a accouché d'un bébé de 6kg en 2017 à l’hôpital d’Heidelberg, dans la banlieue de Melbourne. Au Etats-Unis, une Texane du nom de Joy Buckley a accouché d'une petite fille de presque 7kg.

Le record du monde serait, selon le site guinnessworldrecords.com, détenu par le bébé de Carmelina Fedele qui pesait 10,2kg lors de sa naissance à Aversa, en Italie, en septembre 1955.

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité