• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sevrage

L'arrêt du tabac favoriserait l'apparition de cellules pulmonaires saines

Certaines cellules pulmonaires seraient naturellement remplacées par de nouvelles cellules saines chez les personnes qui arrêtent de fumer.

L'arrêt du tabac favoriserait l'apparition de cellules pulmonaires saines magicmine/iStock

  • Publié le 31.01.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


On compte environ 16 millions de fumeurs en France, mais selon Tabac info service, en moyenne entre 400 000 et 500 000 d'entre eux arrêtent chaque année de fumer durant au moins un an.

Et les bienfaits de ce sevrage sont nombreux : l’oxygénation des cellules redevient normale 8 heures après la dernière cigarette, le goût et l’odorat s’améliorent 48 heures plus tard, le risque d’infarctus du myocarde diminue deux semaines après, la toux et la fatigue diminuent au bout de 3 mois. On récupère du souffle. On marche plus facilement. Le risque d'AVC rejoint celui d’un non-fumeur 5 ans après la dernière cigarette.

De nouvelles cellules pulmonaires 

Toutefois, les bienfaits ne s'arrêtent pas là. Une récente étude menée par l'university College de Londres (Royaume-Uni) et publiée dans la revue Nature démontre que certaines cellules pulmonaires endommagées par la cigarette sont remplacées par des cellules saines après l'arrêt du tabagisme. Les chercheurs ont analysé les biopsies pulmonaires de seize personnes qu'ils ont réparties en trois groupes : celui des fumeurs, celui des anciens fumeurs et enfin, le groupe n'ayant jamais fumé.

Il s'est avéré que ces cellules saines qui apparaissent après le sevrage sont de la même qualité que celles d'une personne n'ayant jamais fumé. “Une fois que la personne a cessé de fumer, les cellules prolifèrent progressivement dans la zone pour remplacer les cellules endommagées, explique Peter Campbell, l'auteur principal de cette étude. Cela montre qu'il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer.”

Baisse historique de fumeurs en 2017

Fait exceptionnel, les données du Baromètre santé 2017 de Santé publique France avait démontré que la prévalence du tabagisme quotidien était passé de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an. Cette baisse historique s'inscrit dans un contexte fort de lutte contre le tabagisme, avec la mise en place de mesures importantes comme la vente de paquets neutres, la hausse du prix du tabac, le Mois sans tabac, le remboursement des substituts, ou encore le lancement de l'application Tabac info service avec l'Assurance Maladie.

Les chiffres de l'années 2018 n'ont pas encore été révélés. Impossible pour le moment de savoir s'il s'agissait d'une exception ou si les Français ont vraiment décidé de passer un cap.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité