Publicité

QUESTION D'ACTU

MICI, côlon irritable

Syndrome du côlon irritable : les bienfaits des algues

Des chercheurs américains démontrent, dans une étude, qu’un certain type d’algue a des effets bénéfiques sur les problèmes gastro-intestinaux associés au syndrome du côlon irritable tels que la diarrhée, les gaz et les ballonnements.

Syndrome du côlon irritable : les bienfaits des algues Greenleaf123/iStock

  • Publié le 17.02.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’algue verte Chlamydomonas reinhardtii est la plus étudiée au monde. Depuis des décennies, elle sert de modèle pour développer des biocarburants ou étudier l’évolution des plantes. Alors que d’autres algues sont utilisées en compléments alimentaires pour apporter des vitamines, des protéines ou encore des fibres, les bienfaits de la consommation de Chlamydomonas reinhardtii sur la santé n’avaient pas encore été explorés. C’est désormais chose faite.

“C’est bon pour vous”

Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego (Etats-Unis) démontrent, dans une nouvelle étude, que cette algue peut améliorer les symptômes liés au syndrome du côlon irritable tels que la diarrhée, les gaz ou encore les ballonnements. Les résultats de leurs travaux sont publiés dans le Journal of Functionnal Foods. “Les gens regardent cette algue depuis des décennies, mais c’est la première étude à montrer ce que beaucoup soupçonnaient: c’est bon pour vous”, déclare Stephen Mayfield, auteur principal de l’étude.

Les symptômes diminuent, voire disparaissent

Dans des analyses précédentes menée sur des souris, il a été constaté que la consommation de C. reinhardtii réduisait la perte de poids chez celles atteintes de colite aiguë, une conséquence de l’inflammation du tube digestif. En s’appuyant sur ces résultats, les chercheurs du laboratoire de Mayfield ont réalisé un test similaire sur des volontaires humains. Une partie d’entre eux n’avaient pas de symptômes associés au syndrome du côlon irritable. Pendant un mois, ces participants ont ingéré quotidiennement des cuillerées de biomasse de C. reinhardtii en poudre, tout en signalant leur état de santé gastro-intestinale. Ainsi, les volontaires qui avaient des symptômes liés au syndrome du côlon irritable ont fait état de moins de diarrhées, de moins d’inconfort intestinal. Les gaz et les ballonnements ont considérablement réduit. Les selles étaient quant à elles plus régulières.

Le microbiote n’est pas altéré

Les effets bénéfiques de cette algue ont donc été très vite observés. De plus, grâce à des échantillons de selles, les chercheurs ont constaté que le microbiome intestinal des participants était resté diversifié. Ce qui est associé à une bonne santé. La composition elle-même des bactéries de l’intestin n’a pas vraiment changé, ce qui est encourageant. Les chercheurs de l’étude souhaitent désormais mener des tests avec plus de volontaires et sur des périodes plus longues. De plus, ils ignorent pour le moment comment cette algue améliore la santé gastro-intestinale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité