• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cerveau

Elle joue du violon pendant son opération du cerveau pour guider les chirurgiens

Pour guider et aider les chirurgiens qui l’opéraient à ne pas endommager une zone importante de son cerveau, une violoniste est restée éveillée et a ... joué de son instrument pendant l’opération !

Elle joue du violon pendant son opération du cerveau pour guider les chirurgiens Walter Pletikos/iStock

  • Publié le 20.02.2020 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour être certain de ne pas altérer un mouvement, rien de mieux que de le vérifier en direct. C’est le pari tenté, et réussi, par des chirurgiens de l’hôpital King’s College de Londres. Atteinte d’une tumeur devenue agressive, Dagmar Turner, une violoniste de 53 ans membre de l’Orchestre symphonique de l’île de Wight (Royaume-Uni), a demandée à être opérée pour être soignée et pouvoir rejouer de son instrument.

Vérifier que la zone contrôlant la main gauche n’est pas endommagée

L’objectif des chirurgiens était de protéger les zones du cerveau responsables du mouvement des mains, soit des cellules situées dans le lobe frontal droit de son cerveau. “L’idée de ne plus pouvoir jouer me brisait le cœur”, a avoué Dagmar Turner. Pour ce faire, ils ont décidé de réveiller la musicienne au milieu de l’opération pour la faire jouer de violon et ainsi s’assurer qu’aucun dommage n’a été causé. La région à protéger contrôle notamment la main gauche, essentielle pour jouer du violon, et se trouvait juste à côté de celle opérée.

La technique qui consiste à réveiller les patients durant une opération du cerveau pour contrôler si des dommages ont été causés n’est pas nouvelle. “Nous pratiquons environ 400 résections par an, ce qui implique souvent de réveiller des patients pour qu’ils répondent à des tests de langage mais c’était la première fois que je faisais jouer d’un instrument à un patient”, a précisé Keyoumars Ashkan, le chirurgien responsable de l’opération.

Bientôt de retour dans l’orchestre

L’opération a été un succès puisque 90% de la tumeur a été retirée et aucune zone à éviter n’a été endommagée. De plus, “toutes les zones suspectées d’activité agressive” ont disparu, ont ajouté les chirurgiens. “Grâce à eux, j’espère pouvoir réintégrer mon orchestre très bientôt”, s’est réjouit la violoniste, sortie de l’hôpital seulement trois jours après l’opération.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité