• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Douleurs chroniques diffuses

Fibromyalgie : l’exercice fonctionnel pour apaiser les douleurs

Même si la fibromyalgie est une maladie encore difficile à diagnostiquer et à traiter, une étude suggère les bienfaits de l’exercice physique pour apaiser les douleurs.

Fibromyalgie : l’exercice fonctionnel pour apaiser les douleurs Fizkes/iStock

  • Publié le 01.03.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Douleurs partout dans le corps, troubles du sommeil, fatigue ou encore anxiété… Voici quelques symptômes de la fibromyalgie, un syndrome douloureux chronique diffus encore très difficile à diagnostiquer et à soigner. Les médecins opèrent en réalité par élimination, c’est-à-dire qu’ils retiennent le diagnostic de fibromyalgie une fois qu’ils ont éliminé les autres pathologies. Concernant les traitements, ils sont trop peu et trop peu efficaces. Toutefois, selon une étude publiée dans la revue Scandinavian Journal of Medicine & Sciences in Sports, faire de l’exercice pourrait aider à supporter la douleur et la maladie.

L’entraînement fonctionnel à l’essai

Les chercheurs de l’étude ont voulu analyser les effets d’un programme d’entraînement fonctionnel sur la douleur, la forme physique et la qualité de vie des patients atteints de fibromyalgie. L’entraînement fonctionnel consiste à reproduire des gestes du quotidien pour se muscler: soulever des charges, pousser, grimper, tirer, etc. Quarante femmes ont participé à cette étude: 24 ont suivi un programme d’exercice et 16 ont servi de groupe de contrôle. Chaque participante devait répondre à un questionnaire. Ainsi, les femmes ayant fait de l’exercice ont connu des améliorations significatives. À l’inverse, les femmes du groupe de contrôle ont fait état d’une détérioration significative de leur qualité de vie.

Bientôt du sport sur ordonnance en cas de fibromyalgie ?

Plus en détails, l’exercice physique a semble-t-il amélioré la force des jambes, l’équilibre, l’état cardio-respiratoire, la gestion émotionnelle et la santé mentale. Ces paramètres se sont dégradés dans le groupe témoin. Même si ces résultats sont encourageants, il faut noter qu’il s’agit de données ad hoc, c’est-à-dire que les chercheurs se sont rendus compte de ces améliorations sans pour autant les étudier à la base. Ces résultats reposent sur les témoignages des patientes. De nouvelles études doivent être menées afin de considérer l’activité physique comme un véritable traitement. Pour rappel, le sport peut être prescrit par un médecin depuis 2016 en cas d’obésité, de maladie cardiovasculaire, de diabète ou encore de dépression.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité