• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : des généralistes saisissent la justice pour exiger des masques

Des médecins généralistes ont saisi la justice afin d'exiger des masques FFP2 pour tous les médecins généralistes libéraux exerçant sur le territoire national.

Coronavirus : des généralistes saisissent la justice pour exiger des masques draganajokmanovic /istock

  • Publié le 01.01.2040 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que le ministère de la Santé a annoncé ce jeudi deux nouveaux morts et 377 cas de coronavirus en France, des médecins généralistes ont annoncé dans un communiqué envoyé aux journalistes saisir le Tribunal administratif de Paris pour exiger des masques FFP2, un modèle doté d'un très haut niveau de filtration, utilisé notamment pour traiter la tuberculose. 

Des stocks "insuffisants"

Le cabinet d'avocats DI VIZIO rappelle "que les médecins de ville, exerçant sous la forme libérale sont des acteurs de premier plan en matière de lutte contre l'épidémie de COVID-19, en ce que la mission de diagnostic et d'identification du virus leur incombe au premier chef". Le référé vise à enjoindre l'Etat de distribuer des masques de type FFP2 aux médecins généralistes, sous astreinte financière de 1 000€ par jour de retard. "Le principe de précaution doit être respecté, comme l'a rappelé l'ancienne Ministre de la Santé elle-même et conformément aux recommandations de la Société française d'hygiène hospitalière !", résume maître Fabrice Di Vizio.

Emmanuel Macron a annoncé mardi que le gouvernement réquisitionnerait "tous les stocks et la production de masques de protection" pour les distribuer aux personnes infectées par le virus et les personnels soignants. 10 millions de masques chirurgicaux ont ainsi été mis à disposition des médecins dans les pharmacies et 15 à 20 millions de masques supplémentaires arriveront "à mesure que les besoins se font sentir", a assuré le ministre de la Santé Olivier Véran. Mais pour Me Di Vizio ces chiffres "sont insuffisants pour protéger les professionnels de santé de la maladie".

Des masques sous ordonnance

Mercredi, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a annoncé qu'il était possible de se procurer des masques chirurgicaux uniquement sur ordonnance. "On ne doit pas acheter de masques et d’ailleurs on ne peut pas en acheter puisque nous avons donné des instructions aux officines de pharmacie pour qu’elles ne distribuent des masques que sur prescription médicale ou qu’aux professionnels de santé", a-t-elle déclaré sur Franceinfo.

Le bilan s'alourdit à mesure que progresse l'épidémie de coronavirus : 92 nouveaux cas ont été détectés, faisant grimper le nombre de cas en France à 377. On compte six décès pour le moment. Les deux patients décédés récemment étaient "une personne âgée de 73 ans originaire de l'Oise et une personne âgée de 63 ans originaire de l'Aisne", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Il est fortement recommandé de se laver les mains toutes les heures, de tousser ou d'éternuer dans son coude, d'utiliser des mouchoirs à usage unique, de porter un masque en cas de symptômes et d'éviter les contacts comme la bise ou les poignées de main. Si vous ressentez des symptômes de la maladie, appelez le 15, mais ne vous rendez pas aux urgences spontanément pour ne pas répondre le virus. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité