• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Tabac

Covid-19 : le tabagisme augmente le risque de développer une forme sévère

Les fumeurs ont 2,5 fois plus de risque de passer par la réanimation ou de décéder, en comparaison aux non-fumeurs. 

Covid-19 : le tabagisme augmente le risque de développer une forme sévère Sanjagrujic/iStock

  • Publié le 31.03.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Fumer rend vulnérable. L’alliance contre le tabac alerte les fumeurs : ils sont plus à risque face au Covid-19. D’après des données publiées dans le New England Journal of Medicine, le tabagisme augmente de 50 % la probabilité de souffrir d’une forme sévère du virus.

Des formes plus graves chez les fumeurs 

Il n’y a pas de certitude sur le risque accru pour les fumeurs de contracter le virus, faute de données en la matière, même si c’est ultraprobable”, explique le professeur Bertrand Dautzenberg, secrétaire général de l’Alliance contre elle tabac, à Libération. (…) Les statistiques établies en Chine sur 1 064 patients permettent seulement d’analyser l’évolution du virus chez les fumeurs qui l’ont contracté en comparaison à des non-fumeurs. En plus du risque plus élevé de développer une forme sévère, le tabagisme augmente de 130 % la probabilité de souffrir d’une forme très sévère du virus : en moyenne, 5% des personnes atteintes du Covid-19 passent en réanimation ou décèdent, chez les fumeurs, ce taux atteint 12 %. 

Les fumeurs sont plus susceptibles d’avoir des fragilités pulmonaires et leur risque de développer une broncho-pneumopathie chronique obstructive, maladie chronique des bronches, est plus élevé que la moyenne. Tous ces éléments les rendent plus vulnérables face au coronavirus. Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la santé publique, précise au Figaro : “dès lors qu’il y a défaillance des capacités pulmonaires, le Covid-19 risque de renforcer ces atteintes de façon parfois dramatique”. 

Plus de risque d’être contaminé et de contaminer ses proches

D’après le Comité national contre le tabagisme, vapoteurs et fumeurs plus fragiles sont plus susceptibles de contracter le coronavirus car ils portent leurs doigts à leur bouche, ce qui multiplie les chances d’y faire entrer le virus. Le fait de se passer une cigarette, qu'elle soit électronique ou non ou un joint renforce encore plus ce risque. 

Les fumeurs ont également plus de risque de contaminer leur entourage. La fumée du tabac contient des particules sur lesquelles le virus peut s’accrocher et donc se déplacer dans l’air. À l’extérieur, les nuages générés par la fumée de cigarette ou de vapoteuse peuvent s’étirer sur 10 mètres. “Fumeurs, vapoteurs, pour vous et votre entourage, arrêtez le plus vite possible, demande le professeur Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme. Sinon, ne fumez pas et ne vapotez pas au domicile. Si vous sortez, sortez seul et à distance minimale de 10 mètres de toute personne et de toute habitation.” Pour arrêter, le numéro Tabac Info Service est toujours accessible au 3989 ou sur l’application dédiée. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité