• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

L'Académie de Médecine favorable à une obligation de porter un masque

L'Académie de médecine estime que le port généralisé de masques serait un complément utile aux mesures barrière en vigueur.

L'Académie de Médecine favorable à une obligation de porter un masque Müge Ayma/iStock

  • Publié le 03.04.2020 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'Académie de médecine recommande un port du masque généralisé et obligatoire
  • La pénurie de masques en France est à l'origine d'une polémique entre soignants et responsables politiques

Alors que la France a déjà du mal à fournir des masques à tous les soignants qui sont en première ligne dans l'épidémie de Covid-19, l'Académie de médecine jette un pavé dans la marre en recommandant le “port généralisé” de cette protection, quel que soit son modèle, chirurgical, FFP2 ou… artisanal.

Il est établi que des personnes en période d'incubation ou qui sont asymptomatiques excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection”, souligne l'Académie dans un communiqué repris vendredi 3 avril après-midi par Le Figaro. Elle précise que le port généralisé de masques serait “une addition logique aux mesures barrière” qui ont été prise pour freiner le développement de l'épidémie et souhaite que ce port du masque soit rendu “obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement”.

Une pénurie qui a provoqué une polémique

L'Académie de médecine suggère même, face à la pénurie de masques, de se diriger vers des tutoriels permettent à chacun de se fabriquer une protection en tissu. Dans son intervention télévisée jeudi 2 avril, le premier ministre Edouard Philippe était revenu sur cette pénurie qui a généré une polémique après les propos scandalisés de nombreux soignants qui ne parvenaient pas à obtenir ces équipements de protection. “Nous avons passé les commandes, il faut maintenant obtenir les livraisons (…). Nous nous heurtons parfois à des difficultés”, a-t-il reconnu en rappelant la volonté de la France de produire à l'avenir ses propres masques.

La prise de position de l'Académie de médecine pourrait bien relancer cette polémique sur la difficulté de trouver ces protections en France. D'autant qu'elle fait du port généralisé et obligatoire du masque une condition, selon elle, préalable au déconfinement “et jusqu'au contrôle de la circulation du virus attesté par l'absence de cas déclarés durant 14 jours.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité