• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète

La force de préhension, facteur d’identification du diabète de type 2

Des chercheurs américains ont utilisé l'évaluation de la force de préhension normalisée pour dépister systématiquement le diabète de type 2 chez des adultes apparemment en bonne santé. De quoi permettre de dépister plus précocement la maladie.

La force de préhension, facteur d’identification du diabète de type 2 Chinnapong/iStock

  • Publié le 10.04.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le diabète de type 2 est une maladie asymtomatique et un diagnostic tardif peut entraîner de graves complications
  • Le perte de la capacité de préhension des mains pourrait être un signe de la maladie

Une étude américaine a récemment mis en valeur la force de préhension comme moyen de dépistage précoce du diabète de type 2. La faiblesse musculaire est connue pour être associée au diabète chez des adultes en bonne santé. Des chercheurs ont réussi à trouver des moyens simples et efficaces de l’évaluer de manière fiable. Leurs résultats ont été publiés dans l'American Journal of Preventive Medicine.

Un diagnostic peu coûteux

Les chercheurs ont mis en évidence des points de coupure de la force de préhension par rapport au poids corporel, au sexe et au groupe d’âge. Une manière de mieux prévenir le diabète de type 2. “Alors que la population de diabétique de type 2 continue d'augmenter aux États-Unis, le diagnostic de cette maladie devient de plus en plus important pour prévenir les complications causées par les dommages aux vaisseaux sanguins associés au diabète, a développé Elise Brown, co-autrice de l’étude. Notre étude identifie les niveaux de force/faiblesse de la poignée qui sont en corrélation avec le diabète chez des hommes et des femmes par ailleurs en bonne santé, en fonction de leur poids corporel et de leur âge. Les prestataires de soins de santé disposent désormais d'un test fiable pour le détecter tôt avant que des complications se produisent.”

Le diabète de type 2 est asymptomatique à ses stades initiaux et un diagnostic rapide peut prévenir ou retarder les complications. Actuellement, le dépistage coûte cher, entre 43,4 et 31,7 milliards de dollars aux États-Unis en 2017. Les chercheurs ont étudié un moyen de diagnostiquer précocement cette maladie sans coût important. Pour cela, ils ont analysé les données de d’une enquête de 2011-2012 et 2013-2014 menée par la National Health and Nutrition Examination Survey pour établir la normalisation de la force de préhension. Ils ont utilisé des dynamomètres portables peu coûteux pour déterminer la force de la main et de l’avant-bras.

Un outil pour les médecins

Les chercheurs ont ainsi réussi à mettre en valeur des points de coupures pour mesurer la force de préhension qui engendre des risques. Par exemple, le point de coupure pour les femmes âgées de 50 à 80 ans est de 0,49. Cela signifie que si la force de préhension combinée d'une femme de 60 ans des mains gauche et droite était de 43 kg et son poids corporel de 90 kg, sa force de préhension normalisée serait de 0,478. Étant donné que cette valeur est inférieure à 0,49, cela indique qu'elle présente un risque accru de diabète et qu'un dépistage supplémentaire est justifié.

Ces résultats donnent des outils futurs aux médecins pour dépister le diabète. “Étant donné le faible coût, les exigences minimales de formation et la rapidité de l'évaluation, les points de coupure normalisés de la force de préhension dans ce document pourrait être utilisée dans les examens de santé de routine pour identifier les patients à risque et améliorer le diagnostic et les résultats”, a ajouté le docteur Marron, qui a participé à l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité