• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Gestes barrière

Coronavirus : “Les masques seuls ne peuvent pas arrêter la pandémie”, estime l’OMS

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS, estime que “les masques devraient uniquement être utilisés dans le cadre d'un ensemble complet de mesures”. Pour lui, le port du masque ne constitue pas une “solution miracle” pour endiguer la propagation du Covid-19.

Coronavirus : “Les masques seuls ne peuvent pas arrêter la pandémie”, estime l’OMS Eva Blanco/iStock

  • Publié le 09.04.2020 à 11h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le port du masque est au coeur des débats sur la gestion de la crise sanitaire en France
  • Selon l'OMS, le port du masque n'est pas la solution miracle s'il n'est pas accompagné d'autres mesures comme les tests

La pandémie de Covid-19 continue de gagner du terrain dans le monde, avec plus de 87 000 décès au total, dont 17 669 en Italie, 14 792 en Espagne et 10 869 en France. Au cours d'une conférence de presse virtuelle donnée le 6 avril depuis Genève, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est exprimé sur le port des masques. Un sujet fortement débattu dans l'Hexagone.

“Nous comprenons que certains pays ont recommandé ou considèrent l'usage des masques médicaux et non médicaux au sein de la population pour prévenir la propagation du Covid-19. Avant tout, les masques médicaux doivent être priorisés pour les professionnels de santé, en première ligne d'intervention, a commencé Tedros Adhanom Ghebreyesus, en rappelant la pénurie d'approvisionnement mondiale. Nous sommes inquiets que l'usage massif par la population puisse aggraver la pénurie de ces masques spécialisés pour les personnes qui en ont le plus besoin.”

Au sein de la population, seules les personnes malades ou en contact avec une personne malade devraient porter un masque

Le chercheur a également rappelé que la pénurie de masques mettait en “danger réel” les professionnels de santé exerçant dans certains endroits du monde. Il préconise ainsi leur utilisation dans les établissements de soins avant tout. “Au sein de la communauté, nous recommandons l'usage de masques médicaux par les personnes qui sont malades et celles qui prennent soin d'une personne malade à domicile”, précise Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il estime cependant que des pays peuvent envisager le port du masque au sein de leur population si les mesures comme la distanciation sociale et le lavage des mains sont plus dures à mettre en place en raison des conditions de vie locales ou d'un manque d'eau. “Si les masques sont portés, ils doivent être utilisés en toute sécurité et correctement”, a ajouté le chercheur. Afin d'informer chacun sur la manière adéquate de mettre, utiliser, enlever et éliminer un masque, l'OMS a mis à disposition un guide pratique sur son site.

“Les masques devraient uniquement être utilisés dans le cadre d'un ensemble complet de mesures”

“Ce qui est clair, c'est que les recherches sont limitées sur ce domaine. Nous encourageons les pays qui envisagent l'utilisation des masques pour la population générale à étudier leur efficacité pour que l'on puisse tous apprendre, demande Tedros Adhanom Ghebreyesus. Plus important encore, les masques devraient uniquement être utilisés dans le cadre d'un ensemble complet de mesures. Il n'y a pas de réponse binaire, ni de solution miracle. Les masques seuls ne peuvent pas arrêter la pandémie. Les pays doivent continuer de trouver des tests, d'isoler et traiter chaque cas et de retracer tous les contacts.”

Masque ou non, le directeur général de l'OMS rappelle qu'il existe des gestes barrière “prouvés” pour se protéger et protéger les autres: garder ses distances, se laver les mains, tousser ou éternuer dans son coude et éviter de se toucher le visage.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité