• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Covid-19 : Donald Trump ferme les portes des États-Unis aux Brésiliens

Devant la hausse du nombre de personnes décédées des suites du nouveau coronavirus au Brésil, Donald Trump a décidé de fermer les frontières des États-Unis au habitants du pays de Jair Bolsonaro. Surnommé le "Trump tropical", le président brésilien continue de minimiser la gravité du Covid-19, notamment en multipliant les bains de foule.

Covid-19 : Donald Trump ferme les portes des États-Unis aux Brésiliens Oleksii Liskonih/iStock

  • Publié le 25.05.2020 à 15h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Une fois n'est pas coutume, le président des États-Unis prend une nouvelle position étonnante. Alors qu'il encourageait les manifestations anti-confinement au cours du mois d'avril, Donald Trump a décidé le 24 mai d'interdire l'entrée du pays aux voyageurs en provenance du Brésil. "La décision d’aujourd’hui permettra de s’assurer que des étrangers qui sont allés au Brésil ne deviennent pas une source de contaminations supplémentaires dans notre pays", peut-on lire dans un communiqué de Kayleigh McEnany, la porte-parole de la présidence américaine, comme le rapporte l'AFP, dont 20 Minutes se fait l'écho.

Pour rappel, les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19, avec 97 722 décès pour 1,64 million de cas, selon l'université Johns Hopkins. Néanmoins, si l'on rapporte le nombre de personnes qui sont mortes du nouveau coronavirus à la population globale du pays, on s'aperçoit que les États-Unis sont le neuvième pays le plus endeuillé par la crise sanitaire puisqu'ils comptent 29 décès pour 100 000 habitants, d'après nos confrères de CNews. Un chiffre qui tombe à 10,5 pour le Brésil (contre 42 décès pour 100 000 décès en France, par exemple).

Brésil : un bilan sûrement plus lourd que celui annoncé

Il faut tout de même rappeler que si le pays dirigé par Jair Bolsonaro ne figure pas parmi les dix territoires les plus touchés par le Covid-19 proportionnellement à leur population, le gestion de la crise y est très vivement critiquée. En effet, le président est loin de faire la promotion des gestes barrières et de la distanciation physique, puisqu'il s'adonnait encore à un bain de foule le 24 mai, lors d'un rassemblement devant le palais présidentiel, à Brasilia.

Le "Trump tropical" s'était pourtant déjà fait rappeler à l'ordre dès le 28 mars, lorsqu'un tribunal fédéral avait interdit à son gouvernement de diffuser des messages allant à l'encontre des mesures de confinement mises en place au niveau local. Le pays de celui qui qualifie le Covid-19 de "petite grippe" a enregistré 1 001 décès dans la seule journée du 22 mai, dont la barre des 20 000 avait été dépassée la veille. Le bilan pourrait être en réalité plus lourd, étant donné que le Brésil a tardé à mettre en place le dépistage de sa population. En effet, comme le rapporte Le Monde, selon les données officielles, le nombre de décès y aurait doublé en seulement onze jours.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité