• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déconfinement

Traçage numérique : le Parlement donne son feu vert à l'application StopCovid

Mercredi 27 mai au soir, les députés et les sénateurs se sont prononcés en faveur de StopCovid. Ainsi, l'application de traçage numérique du gouvernement devrait être lancée dès le début du mois de juin. Objectif : identifier plus facilement les personnes atteintes par la Covid-19.

Traçage numérique : le Parlement donne son feu vert à l'application StopCovid Fermate/iStock

  • Publié le 28.05.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il aura fallu quatre heures de débat à l'Assemblée nationale pour qu'elle se prononce en faveur de l'application StopCovid. Mercredi 27 mai au soir, 338 députés ont finalement voté pour l'outil sur lequel mise le gouvernement pour la suite du déconfinement, tandis que 215 ont manifesté leur opposition et 21 se sont abstenus. À partir de 21h30, ce sont les sénateurs qui ont exprimé leur voix : 186 ont voté pour, 127 contre et 29 se sont abstenus.

Ainsi, StopCovid devrait pouvoir être utilisée dès le début du mois de juin. Validée par la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) mardi 26 mai, l'application de traçage française divise néanmoins quant aux questions de l'atteinte à la liberté individuelle et aux risques pour les données personnelles. En effet, elle repose sur l'identification des personnes côtoyées par les membres de la population touchés par la Covid-19. Un projet porté par le ministère de la Santé et le secrétariat d'État au Numérique, qui avait été annoncé le 8 avril dans un entretien accordé au Monde.

Toutes les données seront "pseudonymisées" 

Pour rappel, StopCovid est basée sur le volontariat. Ceux qui le souhaitent pourront s'en servir pour se signaler s'ils sont testés positifs au nouveau coronavirus. Ensuite, les personnes qu'ils ont croisées au cours des deux semaines précédentes seront prévenues qu'elles ont été en contact avec un individu contaminé et pourront agir en conséquence.

Le fonctionnement : lorsque les utilisateurs de l'application se trouvent dans un commerce ensemble, par exemple, pendant plus de 15 minutes et à moins d'un mètre de distance, StopCovid enregistre qu'ils se sont croisés via le Bluetooth de leur téléphone. Afin d'assurer l'anonymat de chacun, toutes les données seront "pseudonymisées", selon le site du gouvernement. "En aucun cas, vous ne pourrez identifier qui a été à proximité de vous, ni qui est malade", assure-t-il.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité