• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Progrès science

Une prothèse d’œil bionique disponible d’ici cinq ans

Pour la première fois, des chercheurs ont mis au point un œil bionique ayant des caractéristiques comparables à celui de l’homme. À terme, il pourrait même le surpasser. 

Une prothèse d’œil bionique disponible d’ici cinq ans robypangy/iStock

  • Publié le 02.06.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • C’est la première fois qu’un tel prototype d'œil bionique a des caractéristiques comparables à celles de l’œil humain.
  • Sa résolution est de 100 pixels, encore insuffisant par rapport à nos yeux qui voient à 160°.
  • Les chercheurs estiment que le prototype pourrait, d’ici cinq ans, être aussi sensible que celui de l’humain et peut-être même plus performant.

Dans quelques années l’EC-EYE, pour ElectroChemical EYE, pourra peut-être remplacer l’œil humain. Dans un article publié dans la revue Nature, des chercheurs américains et hongkongais ont présenté les derniers résultats de l’EC-EYE, l’œil bionique sur lequel ils travaillent. Et les avancées sont plutôt encourageantes. C’est la première fois qu’un tel prototype a des caractéristiques comparables à celles de l’œil humain. À terme, il pourrait être considéré comme fonctionnel pour l’homme. 

Un champ de vision à 100° et une résolution de 100 pixels

L’œil bionique a une rétine en demi-sphère, composée d’une membrane en aluminium et en tungstène. À l’intérieur de celle-ci, les chercheurs ont installé de très petits capteurs, capables d’imiter les photorécepteurs de la rétine humaine. Ces derniers servent à la discrimination des couleurs, à la distinction des détails, à la vision nocturne et à l’orientation. Les scientifiques ont ensuite placé une lentille à l’avant de l’œil bionique pour reproduire le fonctionnement du globe oculaire. Les données sont  transmises par de fins câbles en métal et en caoutchouc. Selon l’étude, le champ de vision de l’œil électronique est actuellement de 100°. Sa résolution est de 100 pixels, encore insuffisant par rapport à nos yeux qui voient à 160° et dont la résolution moyenne est de 7 mégapixels. Résultat, l’œil bionique a encore du mal à distinguer certaines lettres comme le E, le I ou le Y. 

Un premier pas vers une prothèse humaine

Les chercheurs sont optimistes. Selon eux, ils seront bientôt capables d’augmenter la densité des minuscules capteurs pour la rendre dix fois plus importante que celle des photorécepteurs humains. Ils estiment qu’une telle amélioration de leur prototype pourrait en faire, d’ici cinq ans, un œil aussi sensible que celui de l’humain et peut-être même plus performant. Ils envisagent l’utilisation de ce produit pour des robots humanoïdes mais aussi comme prothèse pour redonner la vue aux personnes non-voyantes. Une avancée qui serait révolutionnaire. Selon la fédération des aveugles de France,  il y a plus 200 000 personnes aveugles et malvoyantes profonds dans l’Hexagone. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité