• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Gestes barrières

De l'importance de ne pas arrêter la distanciation sociale

Le non-respect des règles de distanciation sociale aurait des conséquences désastreuses selon des chercheurs canadiens : recrudescence du nombre de personnes atteintes du Covid-19 et saturation rapide des hôpitaux. 

De l'importance de ne pas arrêter la distanciation sociale kzenon/iStock

  • Publié le 02.06.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Il y aurait eu cinq fois plus de décès en Ontario, lieu de l'étude, si les mesures de distanciation sociale n’avaient pas été appliquées dès la mi-mars.
  • Les hôpitaux seraient saturés en trente-cinq jours si les gens arrêtaient de respecter les mesures de distanciation sociale.

Ne pas baisser la garde… Et ce malgré l’arrivée des beaux jours, le retour à la vie normale progressive, les retrouvailles avec nos proches… Le Covid-19 est toujours présent et il faut donc continuer à respecter les règles de distanciation sociale. C’est vital. Selon une étude publiée dans les Annals of Internal Medicin, un arrêt brutal de l’application de ces mesures, sans tests de dépistage, pourrait entraîner une montée exponentielle du nombre de personnes atteintes du virus et une saturation rapide des services hospitaliers. 

5 fois plus de morts sans distanciation sociale

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs canadiens ont croisé deux données : le nombre d'hospitalisations en unité de soins intensifs liées au Covid-19 et le taux de décès. Ces chiffres ont été recensés entre le 19 mars et le 3 mai derniers, dans tout l’Ontario, province la plus peuplée du Canada. À partir de ces informations, ils ont établi un modèle mathématique pour évaluer l’efficacité des mesures de distanciation sociale. Leurs résultats sont probants. L’équipe de scientifiques affirme qu’il y aurait eu cinq fois plus de décès en Ontario si les mesures de distanciation sociale n’avaient pas été appliquées dès la mi-mars, soit 12,7 décès pour 100 000 patients hospitalisés. Dans la réalité, avec la distanciation sociale, il y en a eu 2,5 pour 1000 000. 

Engorgement des hôpitaux en 35 jours

Les chercheurs en sont donc convaincus : la distanciation sociale limite le nombre de décès dus au Covid-19. Mais elle permet également de ne pas engorger les services hospitaliers. Selon l’étude, les hôpitaux seraient saturés en trente-cinq jours si les gens arrêtaient de respecter les mesures de distanciation sociale. “L'augmentation des contacts à plus de 50% des niveaux d'avant la pandémie entraînerait une augmentation des hospitalisations et des décès dans les mois à venir, en supposant qu'aucune autre mesure n'est mise en œuvre pour contrôler la propagation du virus”, indiquent les scientifiques. Amy Greer, l’une des co-autrices de l’étude et professeure de médecine des populations à l'université de Guelph au Canada estime que la manière la plus efficace de réussir le déconfinement consiste à augmenter les tests de dépistage du Covid-19 et de tracer les patients infectés pour les pousser à s’isoler. Une solution pour limiter les contaminations qui est aussi préconisée par le gouvernement français avec la mise en place de l’application StopCovid.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité