• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Solidarité

Déconfinement des Ehpad : les conditions de visite assouplies à partir du 5 juin

Le ministère de la Santé a annoncé un assouplissement des conditions de visite aux résidents en Ehpad à l’occasion de la deuxième phase de déconfinement. Mais la vigilance reste de mise.   

Déconfinement des Ehpad : les conditions de visite assouplies à partir du 5 juin monkeybusinessimages /istock

  • Publié le 02.06.2020 à 19h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un assouplissement des conditions de visite aux résidents en Ehpad est prévu le 5 juin
  • Les résidents des Ehpad pourront à nouveau recevoir leurs proches dans leur chambre, mais deux par deux
  • Le port du masque reste obligatoire
  • "Près de 45% des Ehpad déclarent encore au moins un cas de Covid-19"

Depuis quelques semaines, il est désormais possible de rendre visite aux résidants des Ehpad, à condition de respecter des règles sanitaires très strictes. Si celles-ci diffèrent d’un établissement à l’autre, nombre de directions ont opté pour la prise de rendez-vous, des visites de courte durée derrière un plexis glace et instauré le port de masque obligatoire.

Les conditions de visite

Un assouplissement de ces conditions de visites familiales devrait entrer en vigueur dès le 5 juin, en accord avec la mise en place de la deuxième phase du déconfinement. "À partir du moment où le Premier ministre a annoncé un déconfinement large (…) il était normal qu'il y ait un déconfinement aussi pour les personnes âgées et leur famille", a estimé sur franceinfo Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées.

Concrètement, "il sera permis d'aller visiter une personne âgée qui vit en établissement, dans son logement ou sa chambre, à maximum deux personnes. Et il sera permis de la rencontrer plus librement dans le parc ou le jardin de la résidence, sans avoir la présence d'un professionnel", précise-t-il. De même, les mineurs capables de porter un masque pourront de nouveau visiter leurs proches en Ehpad.

Avant cette annonce, l’association de directeurs d’Ehpad (AD-PA) avait souligné que "s’il est essentiel d’assurer la santé physique des personnes âgées vulnérables, il est tout aussi indispensable de préserver leur santé psychique". Certains résidants n'ont en effet pas vu leurs proches depuis le mois de février, ce qui impacte considérablement leur moral et leur bien-être. 

Le respect des gestes barrières

Néanmoins, la diminution de la prévalence du virus ne signifie pas que le danger est écarté et qu’une deuxième vague épidémique ne peut se déclarer. C’est pourquoi Pascal Champvert insiste sur l’importance de perpétuer les gestes barrière et de rester vigilant. "Le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent ainsi obligatoires pour tous les visiteurs", a également rappelé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Selon le ministère, "près de 45% des Ehpad déclarent encore au moins un cas de Covid-19". Les responsables d'établissements doivent donc "décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l'équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs".

Le risque d’une deuxième vague est d’autant plus grand pour les personnes âgées qu’il induirait l’impossibilité d’utiliser les climatiseurs cet été. Or les seniors sont particulièrement vulnérables aux températures excessives qui constituent pour elles, un danger potentiellement mortel.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité