• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage

La peur de la Covid-19 s'éloigne, celle de la crise économique demeure

Selon l'enquête hebdomadaire YouGov commandée par le HuffPost, les français renouent avec l'optimisme qu'ils avaient perdu une semaine après le déconfinement. En revanche, la situation économique à venir les inquiète. Explications.

La peur de la Covid-19 s'éloigne, celle de la crise économique demeure Stadtratte/iStock

  • Publié le 04.06.2020 à 13h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Si le déconfinement peut se révéler pour certains plus angoissant que le confinement, les Français semblent renouer avec l'optimisme en cette mai fin. Pour la quatrième vague du sondage sur la perception de la sortie du confinement de YouGov pour Le HuffPost, les résultats assurent que l'inquiétude de la Covid-19 s'éloigne tandis que celle de la crise économique demeure. Ils notent aussi une amélioration du jugement de la gestion gouvernementale de la crise. Cette étude repose sur un échantillon de 1 024 personnes de plus de 18 ans selon la méthodologie des quotas entre le 28 et 29 mai dernier.

La peur du Covid-19 s'éloigne

L'ombre de la deuxième vague de contamination semble s'éloigner. Ils sont 79% à considérer que la situation française concernant l'épidémie s'améliore. Un chiffre en net progression puisqu'ils étaient 67 % à le penser lors de la première vague du sondage (7-11/05), 57% lors de la deuxième (14-18/05) et 62% lors de la troisième (21-22 mai). Une tendance identique à celle de la perception de la situation mondiale face à la Covid-19. Ils sont 54 % à estimer que la situation internationale s'améliore lors de la quatrième vague (28-29/05). Une estimation en hausse : ils étaient 47% à le penser lors de la première enquête (7-11/05), 42% lors de la deuxième (14-18/05) et 41 % lors de la troisième (21-22/05).

En ce qui concerne la gestion de la crise par le gouvernement français, l'opinion connaît une inflexion depuis le dernier sondage. Lors des précédentes vagues, ils considéraient l'action de l'exécutif "bonne" ou "plutôt bonne" à 34 % contre 61 % d'opinions défavorables. Lors du dernier sondage (28-29/05) ils sont 42 % à approuver la gestion de la crise contre 51 %. Un effet peut-être insufflé par les annonces de la phase 2 du déconfinement encadrant notamment l'ouverture des cafés et restaurants.

La peur d'une crise économique se maintient

Les inquiétudes des participants ont cependant peu évolué lors de cette quatrième vague de sondage. Ils sont plus inquiets de voir un proche sérieusement tomber malade ou mourir, plutôt qu'eux-même. Au niveau de leur situation économique : majoritairement ils ne pensent pas (27 %) ou ne savent pas (27%) qu'ils perdront leur emploi. Par contre, une majorité anticipe une perte de pouvoir d'achat. Ils estiment que leurs finances seront "sévèrement" impactées : 22 % des répondants se disent très inquiets et 37 % assez inquiets. Pour l'instant, ils sont 60 % à ne déclarer aucun changement depuis un mois et 28 % estiment que leur finance s'est dégradée, notamment 41 % des 35-44 ans.

Globalement, tous se montrent très pessimistes sur l'avenir économique. Ils sont 78 % à craindre une récession de l'économie française ces 12 prochains mois, une inquiétude très marquée chez les retraités (85%), 51 % à redouter une récession mondiale mais 47 % à ne pas craindre une faillite des banques (contre 31 % de personnes inquiètes). Par contre, l'impact du coronavirus sur l'économie locale inquiète énormément le panel sondé. Ils sont 87 % à se déclarer très inquiets (40 %) ou inquiets (47 %). Des chiffres stables depuis les dernières enquêtes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité