• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cordis

Un nouvel os découvert dans le coeur de chimpanzés, et si l'Homme était concerné ?

Pour la première fois, des chercheurs ont découvert un os dans le coeur de chimpanzés, un cordis. Ces derniers étaient atteints de fibrose myocardique idiopathique, une maladie bien connue des hommes également. Certains humains pourraient donc également présenter un cordis... 

Un nouvel os découvert dans le coeur de chimpanzés, et si l'Homme était concerné ? Cheryl Ramalho/iStock

  • Publié le 17.06.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Beaucoup de chimpanzés souffrent de fibrose myocardique idiopathique, une pathologie cardiaque également connue des humains.
  • Dans le coeur de singes atteints de cette maladie, des chercheurs ont découvert pour la première fois un os nommé cordis.
  • Certains humains atteints de fibrose myocardique pourraient donc également en avoir.

La découverte d'un nouvel os chez une nouvelle espèce est un événement rare, surtout chez les chimpanzés qui ont une anatomie si semblable à celle de l'Homme”. Récemment, des chercheurs de l’université de Nottingham (Royaume-Uni) ont découvert avec surprise un nouvel os, situé au milieu du cœur de chimpanzés souffrant de fibrose myocardique idiopathique (FMI), appelé cordis. C’est la première fois que l’on observe ce phénomène chez un primate et cela pourrait bien nous concerner également. “Cela soulève la question de savoir si certaines personnes pourraient également avoir un cordis”,  s'interroge ainsi Catrin Rutland, principale autrice de l'étude parue le 10 juin dans la revue Scientific Reports

Lors de leur étude, les scientifiques ont examiné la structure et la morphologie de 16 cœurs de chimpanzés sains ou atteints de fibrose myocardique idiopathique quand ils ont fait cette étonnante découverte. A cause d’une accumulation de collagène, cette pathologie connue des humains et très courante chez les chimpanzés entraîne la formation de tissu fibreux à l’intérieur du cœur. Cela entraîne une insuffisance cardiaque, des arythmies et parfois une mort soudaine. Entre entre 1990 et 2003, elle a affecté plus de trois quarts des chimpanzés adultes décédés en captivité.

Ici, les chercheurs ont remarqué une étonnante structure hyperdense dans le trigone droit, un épais noyau fibreux à la jonction des valves aortique, mitrale et tricuspide, chez quatre des singes malades. Grâce à un scanner, ils ont découvert que cette structure fibreuse d’à peine quelques millimètres de long s’était transformée en un véritable os nommé cordis. 

Une conséquence d’un développement anormal de tissu fibreux ?

Etant donné le faible échantillon de chimpanzés examinés dans cette étude, il paraitrait logique que de nombreux signes atteints de fibrose myocardique possèdent un cordis.

“Parmi les 16 cœurs évalués, seuls 3 chimpanzés n’avaient aucune trace de FMI et n’avaient pas de zones hyperdenses. Par contre, tous les cœurs affectés présentaient une formation d’os ou de cartilage et une augmentation des tissus conjonctifs à proximité”, précise Rutland.

Si le cordis est fréquent chez les gros ruminants, il n’avait jamais repéré chez les singes jusqu’ici étant donné que les vétérinaires n’utilisent pas de microtomographie aux rayons X. Cette technique utilisée ici par les chercheurs permet de visualiser les tissus en 3D avec une très haute résolution. Si pour certains chercheurs, le cordis servirait au soutien et à la rigidité des valves cardiaques, pour d’autres il résulte d’un développement anormal de tissu fibreux qui durcit jusqu’à former un cartilage puis un os.  

Chez l’Homme, plusieurs maladies entraînent une ossification de certains organes. La fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) communément appelée “maladie de l'homme de pierre”, se caractérise par exemple par une ossification progressive des muscles squelettiques et des tendons.. 

La fibrose myocardique est courante chez les personnes souffrant de pathologies cardiaques 

Si l’on pourrait se dire qu’il est impossible que le cordis n'ait encore jamais été repéré chez les humains, rappelons que pas plus tard qu’en 2017, les scientifiques ont découvert un nouvel organe : le mésentère, un repli du péritoine reliant les anses de l'intestin grêle (le jéjunum et l'iléon) à la paroi postérieure de l'abdomen. Puis, l’année dernière, des vaisseaux sanguins ont été découverts à l’intérieur des os…

Rappelons par ailleurs que la fibrose myocardique est relativement courante chez l’Homme également, surtout chez ceux souffrant de maladies cardiaques. En effet, elle se développe fréquemment dans le contexte des cardiomyopathies hypertrophiques ou dilatatives. Elle peut également être une séquelle des cardiopathies inflammatoires ou de l’infarctus myocardique. On peut l’identifier grâce à IRM cardiaque.

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité