• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche

Le lien entre la “maladie du foie gras non alcoolique” et Alzheimer découvert

Chez les personnes atteintes de stéatose hépatique non alcoolique, la protéine Lipocaline 2 pourrait induire une neuro-inflammation à l'origine de maladies neuro-dégénératives, comme celle d’Alzheimer et de Parkinson.

Le lien entre la “maladie du foie gras non alcoolique” et Alzheimer découvert Rasi Bhadramani/iStock

  • Publié le 10.08.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que le lien entre la stéatose hépatique non alcoolique — aussi appelée “maladie du foie gras non alcoolique" (NAFLD) — et les problèmes neurologiques a déjà été établi par le monde scientifique, une question demeure : quelle est l'origine de cette relation ? C'est l'objet de l'étude menée par des chercheurs issus de l’université de Caroline du Sud (États-Unis). Publiés dans la revue Journal of Neuroinflammation, leurs travaux portent sur la protéine Lipocaline 2, exclusivement produite par le foie et circulant dans tout le corps des personnes qui souffrent de la NAFLD.

À partir d'un modèle de souris atteinte de la maladie, les scientifiques ont étudié le rôle de la Lipocaline 2 en tant que médiateur important de la neuro-inflammation et de la neurodégénérescence au sein de la NAFLD, à travers l'axe foie-cerveau. Conclusion : la pathologie cérébrale inhérente à la maladie pourrait être causée par une hausse de la libération de la protéine HMGB1, induite par la Lipocaline 2.

“Concevoir de nouvelles approches thérapeutiques”

“La neuro-inflammation chronique est un élément crucial dans l’apparition et la progression des maladies neuro-dégénératives, y compris la maladie d’Alzheimer", indique Prakash Nagarkatti, vice-président de la recherche de l’université de Caroline du Sud, dans un article publié sur le site de l'établissement.

“Notre étude peut aider à concevoir de nouvelles approches thérapeutiques pour contrer la pathologie neuro-inflammatoire dans la NAFLD, mais aussi dans d’autres pathologies cérébrales associées aux maladies inflammatoires chroniques", ajoute le professeur agrégé Saurabh Chatterjee, à la tête du laboratoire de sciences de la santé environnementale de l'université de Caroline du Sud. Si les chercheurs soulignent que nombre de personnes ignorent souffrir de la NAFLD, ils alertent sur ses répercussions, puisqu'elle peut mener à la cirrhose, au cancer du foie, à une insuffisance hépatique et à d’autres maladies du foie.

“Les patients atteints de NAFLD développent des symptômes de type Alzheimer”

“La recherche est extrêmement importante car il a été démontré que les patients atteints de NAFLD développent des symptômes de type Alzheimer et Parkinson lorsqu'ils sont plus âgés, explique Saurabh Chatterjee. Les scientifiques peuvent utiliser ces résultats pour faire progresser nos connaissances sur les complications neuro-inflammatoires dans NAFLD et développer des traitements appropriés.” 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité