• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La santé en vacances

Départ en vacances : que manger pour ne pas somnoler au volant ?

Le grand week-end du 14 juillet approche, et le nutritionniste Frédéric Saldmann nous détaille le menu idéal pour éviter de s’endormir au volant.

Départ en vacances : que manger pour ne pas somnoler au volant ? metamorworks/iStock

  • Publié le 10.07.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute.
  • Ce que l’on 
mange a des conséquences sur la conduite et la vigilance.
  • Ce n’est pas seulement le nombre de calories qui entre en compte, mais aussi la qualité des aliments.

La somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute, le pic des accidents survenant entre 13 et 15 heures. Or, “ce que l'on mange a des conséquences sur la conduite et surtout sur la vigilance au volant. L'association Assurance prévention a décidé cette année, avec le docteur Saldmann, de déterminer les aliments à privilégier avant de prendre le volant et pendant le trajet, afin de sécuriser au mieux la route des vacances. Celle-ci s'annonce particulièrement accidentogène en cette période de déconfinement”, explique Nathalie Irison, secrétaire générale d'Assurance prévention. 

Le repas idéal avant de prendre la route

“La vigilance des conducteurs a été étudiée en observant le mouvement des globes oculaires et les postures avec un boîtier infrarouge orienté vers le visage du conducteur. Ces comportements ont été filmés
et enregistrés sur des systèmes de big data. Nous avons ainsi pu mesurer le nombre de comportements à risques selon le type de repas", poursuit le cardiologue et nutritionniste Frédéric Saldmann.

Selon les experts, le repas idéal avant de prendre la route doit se constituer :

            •  de l’index glycémique le plus bas possible 
pour éviter l’alternance coups de forme, coups de fatigue (pâtes et riz complets, quinoa, pomme, tomate…) ;


            •  d’aliments qui ne nécessitent pas un gros effort digestif (haricot vert, fromage blanc, ananas…) ;


            •  de goûts qui éveillent, comme l’amertume et l’acidité (endive, pamplemousse, framboise… ).


Concrètement, vous pouvez par exemple manger le menu suivant avant de prendre la route :



Ces aliments ont un index glycémique très bas. Ils donnent une énergie linéaire et évitent de se fatiguer lors de la digestion. Le poisson blanc apporte les protéines. Un peu de citron permet d’ajouter de l’acidité.

Ne misez pas tout sur le café

Un repas optimisé selon ces critères a été testé par une étude clinique. Il a prouvé son efficacité sur l’état de vigilance et le temps de freinage des conducteurs.
“La vigilance peut être maintenue après un repas optimisé de 501 calories. Ce n’est pas seulement le nombre de calories qui entre en compte, mais aussi la qualité des aliments. Il existe des repas qui limitent l’effet de la digestion sur la vigilance au volant, voire l’inversent légèrement", détaille le docteur Frédéric Saldmann.

En complément, le comportement du conducteur reste primordial pour rouler en sécurité. Il est indispensable de partir reposé et de faire des pauses régulières sur la route, au moins toutes les 2 heures et dès les premiers signes de somnolence. Dernier conseil : ne misez pas tout sur le café. Même consommé à haute dose, il n’évite pas les coups de fatigue. L’année dernière, pas moins de 3 239 personnes sont mortes sur les routes de France.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité